Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

À la dernière minute, un paquet conjoncturel raboté Mesquin - et dans l'ensemble susceptible d'accroître la crise

    Bern (ots) - Pour l'USS, la chose était et est toujours entendue : des fonds publics bien plus importants que ceux prévus dans le troisième paquet conjoncturel sont nécessaires pour protéger les habitant(e)s de ce pays des conséquences dramatiques de la crise. Or, les chambres fédérales ont en outre sérieuse-ment raboté ce petit paquet, ce dernier d'ailleurs approuvé à la dernière minute. Les mesures en fa-veur des chômeurs de longue durée ont aussi été amputées de moitié. C'est mesquin. Toujours aussi mesquin - et susceptible d'accroître la crise -, le refus du Conseil national de toute subvention supplémentaire pour réduire les primes des caisses-maladie pour l'année prochaine. Dans quelques jours les nouvelles primes seront connues. La perte de pouvoir d'achat qui en décou-lera pour les ménages sera conséquente. Nouvelle régression à laquelle assistent sans broncher l'UDC et le PRD. Pour l'USS, il est clair qu'une politique garantissant emploi, salaire et rente est nécessaire. La mani-festation syndicale de samedi passé a montré que de larges couches de la population réclament une telle politique. Quelle frange de la population représentent vraiment les conseillers nationaux de l'UDC et du PRD ?

Contact: Union syndicale suisse Renseignements: Ewald Ackermann, USS-Info, 031 377 01 09 ou 079 660 36 14



Plus de communiques: Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Ces informations peuvent également vous intéresser: