Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Des officines de stations-service: Le comité "priorité liberté" s'attaque... à la liberté

    Bern (ots) - Etonnant qu'un comité nommé "priorité liberté" s'engage pareillement pour limiter la liberté des travailleurs et des travailleuses des stations services en les obligeant à travailler la nuit. En effet, en cette période d'incertitude économique et de hausse du chômage, de nombreux salariés ne pourront pas se permettre de refuser un travail de nuit si leur employeur le leur demande. Ils seront bel et bien contraints de faire une croix sur leur temps libre, leurs loisirs, leur vie de famille et pour beaucoup d'entre eux leur santé.

    L'USS s'oppose fermement à toute nouvelle libéralisation des horaires d'ouvertures des officines de stations-service. Elle soutient la position du conseil fédéral, qui, dans sa réponse à l'interpellation Lüscher (09.3204) annonce clairement quelles seraient les conséquences d'une ouverture 24H/24 des officines de stations-service : « une extension difficilement contrôlable » de ce type de magasins. Cette extension sauvage se ferait sur le dos du personnel.

Contact: Jean Christophe Schwaab, tél. 078 690 35 09 Doris Bianchi, tél. 076 564 67 67)



Plus de communiques: Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Ces informations peuvent également vous intéresser: