Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Crise et licenciements collectifs Il faut en finir ave une protection bidon !

    Bern (ots) - La crise se traduit aussi par une multiplication des licenciements collectifs. Cette augmentation in-quiétante a aussi des raisons politiques. En effet, aucun pays comparable à la Suisse ne restreint aussi mollement que le nôtre le recours aux licenciements collectifs Nulle part ailleurs, il n'est donc possible de faire usage de ces derniers. Tant en ce qui concerne la consultation préalable du per-sonnel que l'obligation de conclure un plan social et la protection contre le licenciement, les pres-criptions appliquées chez nous sont toutes totalement inoffensives. En font les frais les travailleurs et les travailleuses qui peuvent se trouver à la rue plus rapidement que dans le reste de l'Europe À la faveur d'une conférence de presse, nous souhaitons vous présenter, sur la base d'exemples concrets, les effets catastrophiques de cette protection lacunaire et vous exposer nos revendications en faveur de son ajustement au niveau européen. Cette conférence de pressa aura lieu lundi 22 juin 2009, à 9h30, dans l'Unionssaal 2 de l'hôtel Bern (Zeughausgasse 9), Berne. Les personnes suivantes prendront la parole : Paul Rechsteiner, président de l'USS, conseiller national Renzo Ambrosetti, coprésident du syndicat Unia Doris Bianchi, secrétaire centrale de l'USS Denise Chervet, secrétaire centrale de l'Association suisse des employés de banque (ASEB) Dans l'attente de vous rencontrer à cette occasion, je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, mes cordiales salutations.

Contact: Union syndicale Suisse Ewald Ackermann, Service de l'information de l'USS



Plus de communiques: Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Ces informations peuvent également vous intéresser: