Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Prix de l'électricité - La Commission fédérale de l'électricité doit immédiatement intervenir

Bern (ots) - Si elles n'étonnent pas le Comité de l'Union syndicale suisse (USS) réuni hier à Berne, les énormes hausses du prix de l'électricité auxquelles on assiste actuellement n'en sont pas moins totalement inacceptables. C'est pourquoi l'USS invite instamment la Commission fédérale de l'électricité (ElCom) à traiter sans délai les plaintes qui lui sont adressés et à mettre immédiatement fin à ces manipulations des prix injustifiées. Majoritairement composée de partisans de la libéralisation, cette commission de surveillance - au sein de laquelle les syndicats se sont vu refuser un siège - doit désormais prouver sa capacité à agir. Sont principalement interpellés ici les membres de l'ElCom qui, lors du référendum contre la loi sur le marché de l'électricité (LME), ont défendu la libéralisation rejetée par le peuple en promettant qu'avec cette dernière, les prix ne seraient pas plus élevés. Comme chacun sait, les syndicats ont, contre les barons de l'électricité et les partis de droite, fait échouer en 2002 la LME et la libéralisation totale qu'elle prônait. Le risque de voir cette libéralisation entraîner une poussée des prix vers le haut et mettre en danger la sécurité de l'approvisionnement a influencé de manière déterminante le non des citoyen(ne)s. Dans un système complexe de production et de distribution d'électricité, ainsi que de réserves pour le réseau de tension, le fournisseur de courant est toujours avantagé sur un marché libéralisé. C'est pourquoi la limite de 100 mégawatt/heure de consommation prévue par la loi est absolument nécessaire. Si le Parlement avait, sous la pression d'economiesuisse et des grandes entreprises nationales de production d'électricité, décidé une libéralisation totale de ce secteur, nous aurions connu, sous l'effet de mécanismes spéculatifs une poussée des prix qui aurait sans doute conduit à un renchérissement encore plus fort qu'aujourd'hui. L'appel lancé hier par le Conseil fédéral aux grandes entreprises de la branche propriétaires du réseau de transport de l'électricité est certes louable, mais ce n'est pas en quémandant à ce chapitre que l'on arrivera à ses fins. Les coûts du réseau sont manifestement surévalués par le gestionnaire du réseau Swissgrid. C'est pourquoi le Conseil fédéral doit accentuer la pression sur l'ElCom pour qu'elle agisse. L'intervention de cette dernière ne saurait souffrir aucun retard. Contact: Rolf Zimmermann (031 377 01 21), premier secrétaire de l'USS en charge de ce dossier, se tient à votre disposition pour tout complément d'information.

Ces informations peuvent également vous intéresser: