Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Baromètre suisse des ressources humaines Un tableau effrayant du paysage salarial suisse

    Bern (ots) - Le baromètre suisse des ressources humaines 2008 publié aujourd'hui par l'Université de Zurich et l'École polytechnique fédérale de Zurich fait apparaître qu'un(e) salarié(e) sur deux n'est pas satisfait de son salaire. Pour les classes salariales inférieures, cette proportion est beaucoup plus élevée. De plus, un tiers des salarié(e)s souhaite changer d'emploi.

    Ces chiffres font peur. Mais ils sont aussi compréhensibles si l'on se souvient qu'en Suisse, 700 000 personnes gagnent toujours moins que 4000 francs par mois (converti en emplois à plein temps). Et 200 000 sont des travailleuses et travailleurs pauvres, des « working poor », c'est-à-dire des personnes qui, bien qu'ayant un emploi, ne peuvent pas se permettre des dépenses pourtant vitales.

    Ces chiffres - en face desquels, on trouve les salaires de profiteurs encaissés par des top managers - prouvent qu'une offensive pour un relèvement des salaires minimaux est urgente et nécessaire.

Contact: Daniel Lampart (079 205 69 11), économiste en chef de l'USS, et Ewald Ackermann (031/377 01 09), rédacteur de l'USS, se tiennent à votre disposition pour tout complément d'information.



Plus de communiques: Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Ces informations peuvent également vous intéresser: