Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

La Poste L’autorité de régulation postale, ses oeillères et son galop libéral

      Berne (ots) - Le rapport 2006 publié aujourd’hui par l’autorité de
régulation postale montre clairement que cette instance ne remplit
pas son mandat, mais s’arroge un rôle politique. Dogmatique et pour
le moins borgne, elle prêche pour un nouvel abaissement de la limite
du monopole et donc la poursuite de la libéralisation accélérée de
La Poste. A partir d’un raisonnement en forme de cercle vicieux
digne de figurer dans un manuel scolaire, l’obligation faite à La
Poste d’offrir ses prestations à l’ensemble du pays est présentée
comme un obstacle à la concurrence. Les conséquences de la
libéralisation des services postaux dans les pays de l’Union
européenne les plus „avancés“ sous cet aspect sont souve-rainement
ignorées. En revanche, les conditions de travail dans les
entreprises concurrentes de La Poste en Suisse sont enjolivées ou
évasivement évoquées avec un optimisme de commande. Ni les
habitant(e)s de ce pays, ni les employé(e)s du secteur postal n’ont
mérité un prêche doctrinal aussi borné.

    Renseignements: Union syndicale Suisse, Ewald Ackermann 031 377 01 09.



Plus de communiques: Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Ces informations peuvent également vous intéresser: