Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Places d’apprentissage : les files d’attente sont trop longues ! Enfin plus de places d’apprentissage, mais il n’y a pas lieu de baisser la garde

Berne (ots) - Le tout dernier baromètre des places d’apprentissage fait apparaître que, cette année, l’offre a augmenté d’environ 1500 places. C’est fondamentalement réjouissant et s’explique aussi bien par la reprise conjoncturelle que par les mesures engagées par divers cantons. Il n’empêche que trop de jeunes (env. 22'000) se retrouvent, même deux années après le début de la reprise, dans des files d’attente. Pour que celles-ci perdent enfin de l’ampleur, il faut que l’offre augmente beaucoup plus fortement et que d’autres offres soient mises à disposition dans le cadre de la formation professionnelle initiale (écoles des métiers, écoles de commerce et écoles de culture générale). Une nouvelle fois, le baromètre des places d’apprentissage montre que les compétences des jeunes ayant terminé leur scolarité vont plus loin que ce que demandent les entreprises formatrices. Le fait que l’offre en places d’apprentissage est toujours et encore trop restreinte a pour effet que certaines entreprises engagent uniquement des jeunes au bénéfice d’un diplôme de niveau supérieur à ce que requerrait le profil du poste à pourvoir. Conséquence : ce sont d’abord les enfants de migrant(e)s qui restent sur le carreau. Il faut dont prendre des mesures particulières d’intégration à leur intention (mentorat, plus de formations initiales de deux ans avec accompagnement individuel, etc.). Peter Sigerist (079 404 56 85), secrétaire central de l’USS en charge de ce dossier, et Jean Christophe Schwaab (078 690 35 09), président de la Commission USS de la jeunesse, se tiennent à votre disposition pour tout complément d’information.

Ces informations peuvent également vous intéresser: