Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Révision de l’AVS La retraite à la carte dès 62 ans plutôt que le projet antisocial de Pascal Couchepin

      Berne (ots) - La commission de la sécurité sociale et de la santé
publique (CSSS) du Conseil national est entrée en matière sur la
nouvelle mouture antisociale de 11e révision de l’AVS concoctée par
le conseiller fédéral Couchepin. La prestation de préretraite qui y
est prévue est une combinaison de maigres prestations, d’obstacles
élevés et de réglementations mesquines. Par rapport à aujourd’hui,
pratiquement aucune amélioration en vue. La majorité des gens qui
ont besoin aujourd’hui d’une retraite anticipée, mais ne peuvent pas
se la permettre resteraient toujours privés de toute solution
sociale. Et il est prévu de financer cette misérable prestation de
préretraite directement par le relèvement de l’âge de la retraite
des femmes. La nouvelle mouture de 11e révision de l’AVS à la sauce
Couchepin vise deux objectifs clairs : contraindre enfin les femmes
à prendre leur retraite à 65 ans, nonobstant les discriminations
salariales qui subsistent à leur égard, et affaiblir le pouvoir
d’achat de deux millions de personnes à la retraite. C’est là une
mixture aussi imbuvable que l’était le premier projet rejeté dans
les urnes par une écrasante majorité de la population. Entrer en
matière sur les plans de démantèlement de Monsieur Couchepin revient
ainsi à mépriser la volonté exprimée par le souverain.

    Depuis un mois, il existe une solution de rechange aux visées antisociales de Pascal Couchepin, à savoir : l’initiative populaire de l’Union syndicale suisse (USS) pour un âge de l’AVS flexible dès 62 ans. Selon cette initiative, tout(e) assuré(e) aura droit à une rente AVS intégrale dès l’âge de 62 ans s’il ou elle abandonne son activité lucrative. Une rente dont pourront profiter non seulement les plus pauvres d’entre les pauvres, mais aussi les classes moyennes de ce pays !

    Rolf Zimmermann ( 031-377 01 21 ou 079-756 89 50), secrétaire dirigeant de l’USS et Pietro Cavadini (079-353 01 56), responsable du Service de l’information de l’USS, se tiennent à votre disposition pour tout complément d’information.



Plus de communiques: Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Ces informations peuvent également vous intéresser: