Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Un Diktat unilatéral est incompatible avec le partenariat social

      Berne (ots) - Dans sa rĂ©ponse dÂ’aujourdÂ’hui Ă  la pĂ©tition du
personnel de la Confédération, le Conseil fédéral met en relief la
valeur d'un partenariat social intact. Cette déclaration serait
réjouissante en soi. Toutefois, les associations/syndicats APC,
garaNto et ssp/vpod de la Communauté de négociation du personnel de
la Confédération (CNPC) doivent malheureusement constater que de
telles pro-fessions de foi ne concordent pas avec la réalité : le
Conseil fédéral relève lui-même dans sa ré-ponse que les accords de
partenariat social concernant la réforme des caisses de pensions et
les mesures salariales n’ont pas été respectés.

    Le partenariat social exige des deux cĂ´tĂ©s des partenaires en nĂ©gociations compĂ©tents. Une dĂ©ci-sion dÂ’Ă©conomies arbitraire du Parlement empĂŞche le Conseil fĂ©dĂ©ral de sÂ’en tenir Ă  lÂ’accord sur les salaires intervenu en Ă©tĂ© 2004 avec les associations du personnel. Cependant, une nĂ©gocia-tion directe avec le Parlement est impossible. Le partenariat social pratiquĂ© au prix dÂ’un Diktat unilatĂ©ral ne mĂ©rite pas son nom. Les promesses rompues affĂ©rentes Ă  la caisse de pensions de la ConfĂ©dĂ©ration Publica sont Ă©galement lourdes de consĂ©quences. Certes, des problèmes dÂ’assainissement non dĂ©celĂ©s jadis existent nouvellement auprès de Publica. Mais le fait que le Conseil fĂ©dĂ©ral se soit braquĂ© avec obstination et Ă  lÂ’encontre des rĂ©alitĂ©s Ă  un âge de la retraite portĂ© Ă  65 ans, au lieu de nĂ©gocier un projet Ă©quilibrĂ©, ne relève pas non plus dÂ’un partenariat so-cial bien compris !

    Les 16'000 signatures rĂ©coltĂ©es pour la pĂ©tition en Ă©tĂ© 2005 et les presque 3'000 employĂ©s de la ConfĂ©dĂ©ration qui ont manifestĂ© le 1er dĂ©cembre Ă  Berne devant le bâtiment du DĂ©partement fĂ©dĂ©-ral des finances montrent bien que le personnel nÂ’est pas disposĂ© Ă  faire encore longtemps le poing dans sa poche. Il est prĂŞt Ă  combattre pour ses droits avec les associations/syndicats. La ConfĂ©dĂ©ration a intĂ©rĂŞt Ă  redevenir un bon employeur que lÂ’on peut citer en exemple !

COMMUNAUTE DE NEGOCIATION DU PERSONNEL DE LA CONFEDERATION (CNPC)

Pour tout renseignement : Hans MĂĽller, APC et prĂ©sident de la CNPC, tĂ©l. 079 – 406 93 38 Rolf Zimmermann, SGB, tĂ©l. 031 – 377 01 22 ou 079 – 756 89 50 Christof Jakob, ssp/vpod,  tĂ©l. 079 –781 90 28



Plus de communiques: Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Ces informations peuvent également vous intéresser: