Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

La Confédération ne respecte par le train de mesures salariale de l’été 2004

      Berne (ots) - En versant pour 2006 une allocation non assurée de
seulement 0,5% au personnel de la Confédération (l’année précédente
: + 1,4%), le Conseil fédéral tourne le dos au train de mesures
salariales négocié l’an dernier avec les associations du personnel.
L’adaptation des salaires des employé(e)s de la Confédération se
situe de ce fait nettement au-dessous du renchérissement, les
salaires perdant ainsi de leur pouvoir d’achat. D’un point de vue de
politique conjoncturelle aussi, c’est là d’une énorme absurdité. Les
syndicats APC, garaNto et ssp de la Communauté de négociation du
personnel de la Confédération (CNPC) ne sont absolument pas d’accord
avec le résultat de ces négociations salariales avec le conseiller
fédéral Hans-Rudolf Merz. Faute en est décision arbitraire du
parlement fédéral de démanteler les salaires à la faveur du
programme d’allégement budgétaire 2004 (PAB 04).

    Le Conseil fédéral se montre régulièrement loquace dans ses professions de foi en faveur du partenariat social. Or les ruptures de promesses dont il s’est rendu coupable ces der-niers mois en matière de salaires et caisse de pensions en sont l’opposé. Cela montre à quel point est justifiée et nécessaire l’impressionnante manifestation d’aujourd’hui, à la-quelle bien 2500 membres du personnel de la Confédération ont participé devant le siège du ministère des finances, peu avant l’ouverture des négociations salariales. De telles manifestations seront rééditées. La CNPC mettra tout en œuvre pour qu’en 2007, la pro-messe faite l’an dernier de garantir l’ensemble du renchérissement accumulé, y compris de l’assurer normalement, devienne réalité. Cela concerne aussi l’indexation des rentes qui, à nouveau, n’a pas été garantie.

    Comme l’a montré le grand cortège de plus de 2500 manifestant(e)s, le Conseil fédérai doit de toute urgence revoir sa politique antisociale et démotivante du personnel. Il veut travailler et être estimé à sa juste valeur. Il en a assez de l’austérité hystérique qui sévit au Palais fédéral.

COMMUNAUTE DE NÉGOCIATION DU PERSONNEL DE LA CONFÉDÉRATION CNPC

    Hans Müller, APC et président de la CNPC (079 406 93 38), Giordano Schera, garaNto (079 322 16 04) et Christof Jakob, ssp (079 781 90 28) se tiennent à votre disposition pour tout complément d’information.

Annexe : Résolution de la manifestation devant le Bernerhof

Résolution

    Le personnel fédéral en a ras-le-bol de l’hystérie d’économies!

    Au cours de ces prochaines années, la Confédération va supprimer une place de travail sur sept. Par suite des programmes d’allégement budgétaire, de la planification d’abandon de tâches et de la réforme Armée XXI, quelque 5'000 places de travail vont disparaître jusqu’en 2010. La réforme de l’administration exigera un nouveau tribut de la part du personnel de la Confédération. En matière de prévoyance professionnelle également, le personnel fédéral est confronté à des péjorations massives: la réforme de la caisse de pensions Publica prévoit des hausses sensibles des cotisations et des réductions drastiques des prestations.

    De plus, le gouvernement veut procéder à un examen approfondi des tâches de la Confédération. L’objectif visé, là encore, est d’économiser! Le personnel fédéral n’a rien à objecter à une optimisation de l’efficience de l’administration ou à la suppression de doublons. Il s’élève en revanche contre les démantèlements en cascade qui menacent d’enrayer le fonctionnement même de l’État et ne saurait accepter que le personnel de la Confédération se trouve ravalé au rang d’un simple facteur de coûts !

Le personnel fédéral exige du Conseil fédéral et du parlement


      d’accorder à l’administration et au personnel fédéral la
considération qu’ils méritent dans leur rôle de prestataires au
service de la collectivité  de respecter le partenariat
social et de prendre en accord avec les partenaires sociaux les
décisions touchant au personnel qu’il s’agit également de respecter
par la suite  de faire en sorte que soit à tout le moins
maintenu le pouvoir d’achat du personnel fédéral  d’épargner
au personnel de nouveaux exercices d’économies  d’éviter des
licenciements dans le cadre des programmes d’allégement budgétaire
et des projets de réforme  de garder la mesure dans la
réforme de la caisse de pensions Publica: la consolidation de cette
dernière doit être obtenue par le biais de la création d’une caisse
de rentiers avec garantie de l’État et en évitant des augmentations
démesurées des cotisations et des péjorations des prestations
(changement de régime de primauté à charge de la Confédération par
la Confédération des coûts de conversion dus au changement de
primauté).

PVB Hans Müller 079 406 93 38 garaNto Giordano Schera 079 322 16 04 vpod Christof Jakob 031 371 67 46 transfair Hugo Gerber 031 370 21 21 / 079 457 16 52 Robert Andenmatten 031 370 21 21 / 079 824 78 48 swissPersona Kurt Pedolin 056 633 86 48



Plus de communiques: Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Ces informations peuvent également vous intéresser: