Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Swisscom : cession de la participation majoritaire de la Confédération On ne vend pas la poule aux œufs d’or !

      Berne (ots) - Si le Conseil fédéral, comme il en manifeste
aujourd’hui l’intention, déciderait de renoncer à la participation
majoritaire de la Confédération dans Swisscom, et s’imposerait au
Parlement, l’USS devrait saisir le référendum. L’argumentation
développée à ce sujet par le gouvernement ressemble à un bonhomme de
neige. Elle fond comme neige au soleil des faits réels et apparaît
comme purement et simplement idéologique. Concrètement :

    • Quels sont les « risques financiers majeurs » que court une entreprise dynamique sur un marché dynamique ?

    • En quoi, à ce jour, la participation majoritaire de la Confédération a-t-elle restreint la « marge de manœuvre entrepreneuriale » ou la concurrence ?

    • Comment un ministre des finances peut-il vouloir vendre ce qui lui rapporte chaque année environ 1,2 milliard de francs ? L’intention du Conseil fédéral est frappée de myopie ainsi que purement et simplement idéologique. Elle a pour (ancien) but un État totalement exsangue. Si nécessaire, l’USS saisira le référendum.

    Rolf Zimmermann (031 377 01 21), secrétaire dirigeant de l’USS en charge de ce dossier, se tient à votre disposition pour tout complément d’information.



Plus de communiques: Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Ces informations peuvent également vous intéresser: