Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Nouveaux résultats positifs pour l’AVS Vouloir le démantèlement social, c’est nier la vérité !

Berne (ots) - Comme annoncé hier, l’AVS a enregistré pour l’année 2004 des résultats comptables positifs. Ce n’est d’ailleurs là pas une exception, puisque c’est depuis l’an 2000 que l’AVS connaît un « résultat de répartition » (= « résultat d’exploitation » sans le produit des placements) positif. Et cela, malgré deux augmentations des rentes (en 2001 et en 2003) et malgré la mauvaise situation économique. En 2002 aussi le résultat de répartition a été positif, l’effondrement de la Bourse induisant toutefois un résultat d’exploitation négatif… Nonobstant la réalité de ces résultats, certains prophètes de malheur sans gêne continuent à nous promettre le prochain naufrage de l’AVS… Ils se contentent uniquement aujourd’hui de le repousser de quelques années. Ensuite de quoi, ils réalisent de nouveaux sondages auprès d’une population affolée par ces menaces de naufrage dont on ne cesse de lui rebattre les oreilles et se servent de leurs résultats pour « prouver » une nouvelle fois que l’AVS n’est pas en mesure de tenir la distance. Ces prophètes de « l’apocalypse, c’est pour demain » s’appuient sur des pronostics de l’administration fédérale qui se révèlent toujours et encore erronés, parce que reposant sur des hypothèses par trop pessimistes. De fait, selon ces pronostics, les comptes de l’AVS (voir le Message sur la 11e révision de l’AVS) devraient être négatifs depuis l’an 2000 déjà. L’AVS aurait ainsi dû accumuler plus de 3 milliards de francs de déficits durant ces cinq dernières années. En réalité cependant, les résultats d’exploitation positifs enregistrés durant cette période représentent un total de plus de cinq milliards de francs. Cela nous donne une « petite » différence (positive !) de 8,4 milliards de francs avec les pronostics de la Confédération… Dans un tel contexte, la nouvelle mouture d’une 11e révision de l’AVS (un démantèlement de 920 millions !) carrément balayée dans les urnes le 16 mai dernier, constitue une provocation purement et simplement idéologique. Colette Nova (031 377 01 24), secrétaire dirigeante en charge de ce dossier à l’USS, se tient à votre entière disposition pour tout complément d’information.

Ces informations peuvent également vous intéresser: