Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Révision « allégée » de l’AVS Avec sa révision Pascal Couchepin foule à nouveau aux pieds la volonté du peuple

      Berne (ots) - Il n’y a pas une année de cela, le peuple suisse
rejetait massivement la 11e révision de l’AVS. Or, ce 16 mai 2004,
près de 70% des citoyennes et citoyens de ce pays ont dit : · NON au
relèvement de l’âge de la retraite des femmes, · NON à une
réduction, voire, pour une part, à la suppression de la rente de
veuve, · NON au démantèlement du mécanisme d’adaptation des rentes
au renchérissement et à l’évolution des salaires. À peine les
affiches et les brochures restantes de cette votation ont-elles été
remisées aux vieux papiers que le conseiller fédéral Pascal
Couchepin s’amène déjà avec une révision « allégée » de l’AVS dont
le contenu est le suivant : · relèvement de l’âge de la retraite des
femmes, · suppression partielle de la rente de veuve, ·
ralentissement du rythme d’adaptation des rentes au renchérissement
et à l’évolution des salaires. Monsieur Couchepin se fiche
manifestement comme de colin tampon de ce que le peuple veut et de
ce qu’il décide dans les urnes. La politique du Conseil fédéral en
matière d’AVS mènera, cette fois aussi, directement à un échec. La
vague promesse de flexibiliser l’âge de la retraite à l’aide d’une «
rente-pont » destinée aux personnes invalides et à « certains
groupes professionnels » n’y changera rien. Avec ses révisions de
l’AVS, le Conseil fédéral subira naufrage sur naufrage tant qu’il ne
proposera pas une adaptation de l’AVS qui réponde aux vœux et aux
besoins de la majorité de la population, à savoir : des rentes qui
garantissent le minimum vital et le libre choix de la retraite entre
62 et 65 ans. Comme le gouvernement n’entend manifestement pas faire
les propositions correspondantes, il faudra sans doute faire
pression à l’aide d’une initiative populaire. Colette Nova (031-377
01 24 ou 079-428 05 90) secrétaire dirigeante à l’USS en charge de
ce dossier se tient à votre disposition pour tout complément
d’information.



Plus de communiques: Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Ces informations peuvent également vous intéresser: