Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Référendum contre l’extension du travail dominical Plus de 80'000 signatures : le peuple veut stopper l’extension du travail dominical

      Berne (ots) - L’alliance « Non à l’extension du travail du dimanche
» a déposé aujourd’hui son référendum contre l’extension du travail
dominical muni de 80’288 signatures authentifiées. Ce nombre
important et la facilité avec laquelle les signatures ont été
récoltées (5'000 signatures sont en cours d’authentification)
montrent bien que le peuple ne souhaite pas qu’il y ait encore plus
de travail dominical.

    L’enjeu de la prochaine votation populaire n’est en effet pas uniquement quelques douzaines de gares et quelques aéroports, où la vente de n’importe quelle marchandise et service serait désormais autorisée le dimanche. Un NON clair à cette mesure permettrait d’empêcher que le risque d’une avalanche de travail du dimanche ne se réalise. S’estimant victimes de désavantages concurrentiels, les commerces situés à l’extérieur des gares réclament en effet déjà le droit d’ouvrir aussi le dimanche. Et le Conseil des États a déjà accepté une motion qui demande d’« Étendre les possibilités de travailler le dimanche », motion que la commission compétente du Conseil national a entre-temps décidé de soutenir.

    Une majorité des travailleuses et des travailleurs ne veut pas que le travail dominical s’étende encore plus. Qui s’en étonnerait ? De fait, pour les personnes concernées, le travail du dimanche est synonyme de désavantages sur le plan social. S’y ajoute que les personnes qui travaillent le dimanche gagnent moins que celles qui travaillent pendant la semaine. Stopper l’extension du travail dominical, c’est donc aussi endiguer du même coup l’augmentation du travail précaire.

    Pour toutes ces raisons, et parce qu’un congé du dimanche aussi répandu que possible représente un acquis historique unique, l’alliance contre l’extension du travail du dimanche, emmenée par les deux centrales syndicales USS et Travail.Suisse, se prépare avec confiance en vue de la prochaine votation populaire suite à son référendum.

    Ewald Ackermann se tient à votre disposition pour tout complément d’information(031 377 01 09).

La liste des signatures par canton se trouve sur www.uss.ch / actuel



Plus de communiques: Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Ces informations peuvent également vous intéresser: