comparis.ch : prix et coloris des voitures d'occasion - Pour leur auto, les Suisses misent sur le noir

un Document

Zürich (ots) - Toutes les occasions ne se valent pas. En plus de l'âge, du kilométrage, de la marque, du modèle et d'autres facteurs, la couleur du véhicule a elle aussi une influence sur le prix de revente. C'est ce qui ressort d'une analyse effectuée par comparis.ch, le comparateur sur Internet. Effectivement, les occasions noires atteignent les prix les plus élevés. Les couleurs moins appréciées, comme l'orange ou le turquoise, sont jusqu'à 20 % plus avantageuses.

L'achat d'une nouvelle voiture est en vue ? En plus de réfléchir au modèle et à l'équipement, l'acheteur ferait bien de s'interroger sur la couleur de sa future voiture. En effet, la couleur du véhicule a une influence non négligeable sur la future valeur de revente de la voiture, comme le montre une analyse de comparis.ch, le comparateur sur Internet.

Le blanc a le vent en poupe Sur le marché de l'occasion, les voitures noires atteignent les prix les plus élevés, suivies des modèles gris, blancs et argentés (voir tableau). Il y a un an, le noir et le gris occupaient déjà les deux premières places. Mais, nouvellement, l'argenté se partage la troisième place avec le blanc, qui a légèrement progressé par rapport à l'an passé. Une évolution qui n'est guère étonnante : en 2007, la valeur des occasions blanches était de 10 % inférieure à celle des occasions avec la couleur affichant les meilleurs prix. Cette différence de prix s'est maintenant réduite à 2 %. « La popularité du blanc a un effet secondaire positif : les voitures de cette couleur sont considérées comme plus sûres que les voitures foncées », explique Felix Schneuwly, attaché de presse chez comparis.ch.

La demande pour les couleurs insolites - comme le doré, le violet, le turquoise ou l'orange - est faible. L'an passé déjà, toutes ces couleurs occupaient le bas du classement et elles continuent encore de reculer. La valeur d'une voiture d'occasion orange est de 20 % inférieure à exactement la même voiture en noir. « Pour les voitures, l'or n'est pas un bon placement », commente Schneuwly. C'est pourquoi tout acheteur d'une voiture qui envisage de la revendre ferait mieux d'opter pour une des couleurs les mieux placées. L'inverse est tout aussi vrai : les conducteurs qui n'accordent pas trop d'importance à la couleur choisiront une occasion d'une couleur moins appréciée, bénéficiant alors d'un prix plus avantageux.

Une question d'esthétique En fin de compte, les différences de prix résultent des souhaits des acheteurs. La demande pour les couleurs les plus appréciées est plus forte, les voitures de ces couleurs peuvent donc être vendues plus cher. « Les acheteurs de voitures ont des souhaits très précis quant aux couleurs, ce qui se reflète dans le classement », ajoute Schneuwly. La voiture, c'est aussi une question d'esthétique.

Modèle statistique pour le calcul de la valeur des coloris Le modèle statistique utilisé par comparis.ch maintient inchangés tous les paramètres autres que le coloris (comme le kilométrage, l'âge et la puissance) afin de mesurer l'impact de la couleur sur la valeur du véhicule. Les résultats sont alors indexés. Les annonces analysées sont celles parues sur l'Espace automobile de Comparis. À cette fin, comparis.ch a compulsé plus de 1,2 million d'annonces de voitures d'occasion parues en 2012.

Contact:

Felix Schneuwly
Attaché de presse
Portable : 079 600 19 12
Téléphone : 044 360 34 00
E-mail : media@comparis.ch
http://fr.comparis.ch/carfinder

Das könnte Sie auch interessieren: