comparis.ch AG

comparis.ch sur les préférences en matière de logement - L'appartement de rêve des Suisses

comparis.ch sur les préférences en matière de logement - L'appartement de rêve des Suisses
comparis.ch

Zürich (ots) - Remarque : le graphique «liste de souhaits des locataires suisses» peut être téléchargé en format pdf sur www.presseportal.ch/fr/pm/100003671.

À quoi ressemblerait l'appartement rêvé des locataires suisses ? Le comparateur en ligne comparis.ch s'est penché sur la question à l'occasion d'une enquête représentative. Les équipements qui facilitent le quotidien sont particulièrement prisés. Les zones très rurales sont quant à elles moins appréciées : seule une personne interrogée sur cent situe le lo-gement de ses rêves à la montagne.

Si les locataires suisses pouvaient choisir un appartement correspon-dant à leurs souhaits, il ressemblerait à ceci : 4 à 4 ½ pièces, balcon, dans une ville de taille moyenne ou petite, entre le rez-de-chaussée et l'étage mansardé. Ce logement disposerait aussi bien d'un lave-vaisselle que d'une machine à laver, et également d'une baignoire ainsi que d'un WC séparé. Il y aurait un garage et vue sur la nature. Le sol serait recouvert de parquet, et le bâtiment en lui-même serait écologique.

L'efficacité énergétique et les appareils ménagers sont les critères les plus importants Les critères de l'appartement de rêve des locataires suisses (cf. illustration) sont dévoilés par une enquête représentative de comparis.ch, le comparateur sur Internet. À cette occasion, 1080 personnes ont déterminé l'appartement qu'elles choisiraient, tout en prenant en considération les mêmes cohabitants ainsi que les mêmes moyens financiers que ceux exis-tant au jour de l'enquête (cf. « Méthode appliquée à l'enquête représentative »). Les résultats montrent que l'intérêt pour le développement durable est largement répandu. L'efficacité énergétique est en effet un critère très fréquemment cité : 69 % des locataires la considèrent comme un critère important. Outre le caractère écologique du bâtiment, les appareils ménagers qui rendent le quotidien plus agréable sont particulièrement appréciés, notamment le lave-vaisselle dans la cuisine et le lave-linge personnel (respectivement 63 et 62 %). « Le partage de la machine à laver est souvent l'objet d'âpres disputes entre voisins ; il n'est pas étonnant que de nombreux locataires souhaitent avoir leur propre machine pour faire leur lessive », explique Jonas Grossniklaus de comparis.ch.

Dans les différentes pièces, certaines tendances apparaissent et s'expliquent aisément : « Plus une chose simplifie le quotidien, plus elle est prisée », indique Jonas Grossniklaus. Les locataires aspirent au confort dans leur logement ; les produits de luxe font quant à eux rarement partie de l'appartement idéal. Les exemples suivants, donnés par pièce, confirment ce constat.

- Dans la salle de bain, 47 % des personnes interrogées souhaitent une baignoire. Ils sont tout autant à vouloir des WC séparés, alors qu'ils ne sont que 6 % à aspirer à un jacuzzi. - La cuisine ne doit pas seulement disposer d'un lave-vaisselle, comme mentionné ci-dessus, elle doit aussi souvent être grande (49 %). Un îlot central est par contre plus rarement cité (20 %). - Pour ce qui est de la partie extérieure de l'appartement, le plus prisé est le balcon (38 %), suivi par le coin jardin (26 %). Seuls 6 % aimeraient un jardin d'hiver. - S'agissant du jardin, 24 % souhaiteraient du gazon et 15 % un jardin potager. Par contre, 7 % seulement rêvent d'un jardin d'agrément.

Une personne sur cent aimerait vivre à la montagne Concernant la situation de l'appartement, les préférences des locataires suisses sont plutôt bien réparties. À la campagne, dans l'agglomération d'une grande ville ou dans une ville plus petite ou de taille moyenne : chaque situation obtient la préférence de 20 à 25 % des participants. Donc, selon Jonas Grossniklaus, « il n'y a pas un endroit en particulier dont tous les locataires rêvent ».

Seuls les lieux très urbains ou très ruraux sont moins demandés : 12 % seulement cherchent dans les grandes villes, et seule une personne sur cent souhaiterait vivre à la montagne. En ce qui concerne la vue, la nature se place en tête (33 %), tandis que l'eau (18 %) ou les montagnes (12 %) sont moins populaires.

Les Romands veulent plus de place dans leur cuisine L'enquête révèle également un point intéressant lorsque l'on considère les différents groupes de participants. Par exemple, les femmes sont plus nombreuses que les hommes à vouloir une bai-gnoire ; par contre, il est plus fréquent pour les hommes de souhaiter une « baignoire pour deux personnes minimum ». S'agissant des régions linguistiques, on s'aperçoit que les Suisses romands veulent plus de place pour manger que les Suisses allemands : ils mentionnent plus souvent une grande cuisine qui dispose en outre d'un coin repas. Tout aussi intéressant : les personnes qui vivent en zone urbaine voient l'appartement de leurs rêves plutôt en ville, alors que les participants qui habitent en région rurale accordent plus souvent leur préférence à la campagne.

En bref, le constat suivant peut être émis : dans l'ensemble, les locataires suisses sont très contents de leur appartement actuel. Deux tiers des personnes interrogées ont en effet déclaré qu'il correspondait à l'appartement de leurs rêves.

Méthode appliquée à l'enquête représentative 1080 locataires de 18 ans et plus, en Suisse alémanique comme en Suisse romande, ont participé à cette enquête représentative. Les participants ont été interrogés en ligne, en novembre 2012, par l'institut d'études de marché Gfk Switzerland, sous mandat de comparis.ch. Le questionnaire s'est penché sur les critères qui seraient importants pour le participant si celui-ci avait la possibilité de choisir un nouvel appartement. Lorsque les participants désignaient une catégorie comme importante (« jardin », par exemple), ils pouvaient ensuite sélectionner leurs préférences spécifiques parmi une série de critères (« jardin avec gazon », par exemple). Dans l'ensemble, 60 critères environ ont été soumis aux participants, lesquels devaient toujours partir du principe que leur situation financière resterait inchangée et qu'ils emménageraient avec les mêmes personnes que celles avec qui ils vivaient au jour de l'enquête.

Contact:

Jonas Grossniklaus
Service de presse
Tél. : 044 360 34 00
E-mail : media@comparis.ch
http://fr.comparis.ch/immobilien


Ces informations peuvent également vous intéresser: