comparis.ch sur les préférences des Suisses en matière de décoration de Noël - Lumières ou bougies - une histoire de femmes, quoi qu'il en soit

un Document

Zürich (ots) - Remarque : les graphiques «décoration de Noël» peuvent être téléchargés en format pdf sur www.presseportal.ch/fr/pm/100003671.

La grande majorité des Suisses (85 %) aiment les décorations de Noël. Si c'est de bougies que les Suisses allemands parent leur sapin, les Romands préfèrent les illuminations électriques, jaunes ou blanches, tout comme les Tessinois, mais plutôt alors multicolores. Tels sont les résultats d'une enquête représentative de comparis.ch, le comparateur sur Internet.

La Suisse, un pays de décorations de Noël ? Tous ceux qui, ces derniers jours, ne cessent de passer devant des balcons ou des portes ornées de lumières scintillantes ou de pères Noël illuminés peuvent l'affirmer sans crainte. Aujourd'hui, une enquête représentative du comparateur sur Internet comparis.ch vient confirmer cette impression subjective. 85 % des Suisses (soit la grande majorité) apprécient les décorations de Noël de leurs voisins ; 54 % les trouvent « chouettes » et 31 % belles, même si, selon ces derniers, certains voisins exagèrent. Jonas Grossniklaus de comparis.ch à cet effet : « Les Suisses apprécient que leurs voisins contribuent à l'ambiance de Noël ». Seuls 3 % des participants trouvent énervantes les décorations de Noël de leur voisinage, et seuls 11 % ne font généralement rien comme décoration de Noël. Tels sont les résultats d'une enquête téléphonique représentative menée début décembre par l'institut d'étude de marché Link, sous mandat de comparis.ch, auprès de 1209 personnes dans toute la Suisse.

Les décorations de Noël - une affaire clairement féminine Sans surprise, les décorations de Noël plaisent davantage aux femmes qu'aux hommes : 91 % des femmes les approuvent sans réserve ou les trouvent belles, à quelques exagérations près, alors que chez les hommes le taux n'est que de 80 %. De même, l'indifférence est plus fréquente chez les hommes (15 %) que chez les femmes (7 %).

Ce qui pourrait expliquer pourquoi ce sont plutôt les femmes qui s'occupent de la décoration de Noël : dans 35 % des ménages de deux personnes ou davantage, la femme est seule responsable de décorer le sapin de Noël (graphique 1). Les hommes s'occupant seuls de la décoration ne font que 9 %, et seuls 6 % des ménages partagent cette tâche harmonieusement. Dans 14 % des Ménages à plusieurs personnes, un ou les deux parents font participer leurs enfants à la décoration.

Illuminations électriques en Suisse romande et au Tessin Un sapin de Noël doit bien sûr être paré de lumière, et c'est là qu'apparaissent les grandes différences entre les régions linguistiques (graphique 2). En Suisse alémanique, l'écart entre les bougies (48 %) et les illuminations électriques (42 %) n'est pas significatif. Toutefois, en Suisse latine, la plupart des sapins de Noël sont décorés d'une illumination électrique ; ce qui est le cas de près de quatre ménages sur cinq (78 %), alors que les bougies ne parent qu'un sapin sur neuf (11 %).

Les régions linguistiques ont aussi des traditions divergentes en termes de couleur des illuminations. En Suisse alémanique, le blanc et le jaune dominent nettement puisque 82 % des illuminations électriques sont d'une de ces deux couleurs. Par contre au Tessin, la plupart des lampes sont multicolores ou colorées (53 %). La Romandie occupe une position médiane : ici aussi, plus de la moitié des lampes (58 %) sont soit jaunes soit blanches comme en Suisse alémanique, mais plus d'un tiers (35 %) sont colorées comme au Tessin.

7 % ont déjà vécu un incendie Tant les bougies que les illuminations électriques - en raison de courts-circuits ou de surchauffe - recèlent un danger d'incendie, comme le montre le résultat suivant de notre enquête : dans 7 % des ménages, le sapin de Noël ou la couronne de l'Avent ont déjà pris feu. Fort heureusement, dans la plupart des cas, l'incendie n'a touché que quelques rameaux et a pu être circonscrit immédiatement (5 %). Chez 92 % des personnes interrogées, il n'y a jamais eu d'incendie dû à la décoration de Noël.

Noël, c'est aussi une question d'assurance et de prévention En Suisse, l'an dernier, les bougies ont causé plus de 600 incendies. Si les bougies ou les lampes boutent le feu au sapin puis à l'appartement, une assurance ménage se révèle fort utile. Elle couvre les dommages aux meubles. Vous trouerez de plus amples conseils concernant l'assurance ménage en rap-port avec Noël sur notre site

http://bit.ly/12lXaXc

Mais un certain nombre de précautions valent mieux que n'importe quelle assurance. Le Centre d'information pour la prévention des incendies (Cipi) prodigue les conseils suivants : éteignez toutes les bougies placées hors de votre champ de vision ; ne laissez aucune bougie allumée dans une chambre où se trouvent des enfants ou des animaux ; ne placez pas les bougies près des décorations ; fixez-les solidement ; n'allumez pas les bougies d'une couronne de l'Avent ou d'un sapin de Noël trop secs.

Contact:

Jonas Grossniklaus, Service de presse
Téléphone : 044 360 34 00
E-mail : media@comparis.ch
www.comparis.ch

Das könnte Sie auch interessieren: