comparis.ch AG

comparis.ch sur le nombre de changements de caisse maladie- 6,8 % des assurés changent de caisse maladie

Zürich (ots) - Quelque 530 000 personnes se sont tournées vers un nouvel assureur pour 2013. À noter que la concurrence entre les caisses maladie règne beaucoup plus en Suisse alémanique qu'ailleurs. Les modèles d'assurance alternatifs restent quant à eux très prisés, et ce mal-gré les restrictions dans le choix du médecin.

Quelque 530 000 personnes ont opté pour une nouvelle caisse maladie en 2013, c'est ce que révèle une enquête représentative de comparis.ch, le comparateur sur Internet. En effet, entre fin novembre et début décembre, l'institut d'études de marché GfK Switzerland a mené une enquête téléphonique auprès de 2000 personnes de 18 à 75 ans dans toute la Suisse. 6,8 % des participants ont indiqué qu'ils passaient à un nouvel assureur maladie.

La faible progression des primes fait oublier le potentiel d'économies Les assurés ont été aussi nombreux cette année que l'an dernier à se tourner vers une autre caisse maladie. Ainsi, 8,4 % ont franchi le pas début 2012, ce qui équivaut à environ 650 000 changements au total. Felix Schneuwly, expert en assurance maladie chez comparis.ch note que : « Pour l'assuré, la progression des primes qui le concerne directement est une source de motivation au changement bien plus profonde que son potentiel d'économies. De nombreux assurés auraient toutefois pu économiser beaucoup d'argent en changeant de caisse maladie. » Les primes de la totalité des assurés augmentent de 2 % en moyenne pour l'an prochain. Malgré cette progression modérée, un adulte aurait pu économiser 960 CHF/an en moyenne en passant à un nouvel assureur.

On constate également que les Suisses alémaniques changent plus fréquemment que leurs com-patriotes francophones et italophones : 7,5 % des personnes interrogées contre respectivement tout juste 4,6 % pour la Suisse latine.

La concurrence freine la croissance des coûts La concurrence ne repose pas sur le nombre de personnes qui changent de caisse maladie. D'après Felix Schneuwly : « La possibilité de changer à elle seule pousse les caisses maladie à maintenir des frais faibles et une qualité de service élevée. » Les données de surveillance de l'Office fédéral de la santé publique viennent appuyer ces dires. Si les réglementations étatiques engendrent toujours plus de frais d'administration tant pour les caisses maladie que pour les prestataires de soins, et bien que les caisses maladie doivent contrôler et rembourser toujours plus de factures aux prestataires, leurs frais d'administration restent faibles (5,4 %). La Suva et les caisses de pension dépensent davantage pour leur gestion.

Restrictions dans le choix du médecin - prépondérance des avantages Les assurés continuent de passer du modèle standard à des modèles alternatifs, tels que Telmed, médecin de famille ou HMO. Ainsi, 54 % d'entre eux misent sur un modèle alternatif, et seuls 40 % restent fidèles au modèle traditionnel. Felix Schneuwly : « Les restrictions dans le choix du médecin ont été l'une des raisons principales au refus de Managed Care. Dans la pratique, les modèles impliquant une restriction dans le choix du médecin mais offrant des avantages conséquents en matière de primes gagnent en popularité. »

Contact:

Felix Schneuwly
Expert en assurance maladie
Portable : 079 600 19 12
Téléphone : 044 360 34 00
E-mail : media@comparis.ch
http://fr.comparis.ch/krankenkassen



Plus de communiques: comparis.ch AG

Ces informations peuvent également vous intéresser: