comparis.ch AG

comparis.ch sur le nombre des assurés à avoir changé de caisse - Ralentissement de la croissance des modèles alternatifs

    Zürich (ots) - Cette année, les modèles du médecin de famille, telmed ou HMO ont enregistré 2,5 points de croissance, ce qui est bien inférieur à l'an dernier. C'est ce que révèle une enquête de comparis.ch. A cette occasion, les Suisses alémaniques ont nettement plus souvent opté pour un modèle alternatif que les Suisses romands, et au total, c'est presque un demi-million d'assurés qui a changé de modèle d'assurance cette année.

    Une enquête représentative de comparis.ch, le comparateur sur internet(1) chiffre à environ un million le nombre d'assurés à avoir changé de caisse maladie en prévision de cette année. Il y a un an, beaucoup d'assurés avaient profité du fait qu'ils allaient chez une nouvelle caisse pour changer aussi de modèle. En conséquence, les modèles alternatifs, comme le modèle du médecin de famille, telmed ou HMO, avaient enregistré une forte croissance du nombre de leurs assurés, ce qui n'a pas été le cas cette année, comme le montre l'analyse approfondie de l'enquête de Comparis.

    D'après la base de données de Santésuisse, la part des assurés à avoir un modèle d'assurance alternatif avait augmenté de 13 points il y a un an. Or cette année, ces modèles n'ont enregistré qu'à peu près 2,5 points de croissance, d'après l'enquête représentative de comparis.ch. « Au vu de la formidable progression du nombre des assurés à avoir un modèle alternatif l'an dernier, la faible hausse de cette année a été une surprise. Manifestement, ces modèles ont atteint un certain seuil de saturation » analyse Jonas Grossniklaus, expert ès assurance maladie auprès de comparis.ch. « L'écrasante majorité de ceux que ces modèles attirent ont apparemment déjà franchi le pas et opté pour un modèle alternatif au cours de ces dernières années. »

    Les modèles d'assurance alternatifs pourraient tout à fait continuer leur essor pour peu que les incitations destinées aux assurés fassent l'objet d'un ajustement, comme c'est prévu dans le cadre du projet de loi sur les soins intégrés qui est devant le Parlement. Les modèles de soins intégrés sont finalement la suite logique des modèles d'assurance alternatifs actuels. Un sondage, publié par comparis.ch au mois de décembre, indiquait que 57 % des assurés opteraient pour un modèle de soins intégrés pour peu qu'ils y trouvent une incitation suffisante.(2) « Le fait que les modèles alternatifs n'aient pas connu une croissance aussi forte cette année montre l'importance des mesures incitatives pour le projet de loi sur les soins intégrés. » conclut Jonas Grossniklaus.

    Plus prisés en Suisse alémanique Cette année, les Alémaniques n'ont pas seulement changé plus souvent de caisse maladie que les Romands ; ils ont aussi plus souvent troqué leur modèle standard contre un modèle alternatif. En Suisse alémanique, 3 % des assurés sont ainsi passés du modèle standard au modèle alter-natif, contre seulement 1 % en Romandie. Au total, 5,5 % des assurés, soit 430 000 personnes, ont changé de modèle d'assurance en prévision de 2011.

    (1)Cf. communiqué de presse « Un million d'assurés changent de caisse maladie » du 13 décembre 2010. Disponible sur http://goo.gl/rZEU4

    (2)Cf. communiqué de presse « Le secret, c'est de différencier la quote-part » du 7 décembre 2010. Disponible sur http://goo.gl/DgNqF

Contact: Jonas Grossniklaus Expert ès assurance maladie Téléphone : 044 360 34 00 Courriel : media@comparis.ch http://fr.comparis.ch/krankenkassen



Plus de communiques: comparis.ch AG

Ces informations peuvent également vous intéresser: