comparis.ch AG

Comparis.ch: Tarif SMS en ligne de mire - Prix exhorbitant des Services SMS

    Zurich (ots) - Selon le bilan d'une étude de comparis.ch, les prestataires de téléphonie mobile gagnent de l'or avec leurs services SMS. De bas prix de revient techniques ainsi qu'une absence de concurrence donnent aux opérateurs une large marge. Les victimes sont les clientes et clients, qui selon les estimations de comprais.ch, payent pour leur SMS au moins 300 millions de trop chaque année.

    Selon les calculs de comparis.ch pour l'émission "Kassensturz" de SF DRS, les prix techniques de revient pour l'envoi d'un SMS sont de moins d'un centime. En plus de la charge du réseau, sont également pris en compte les investissements des entreprises télécom dans les réseau et dans l'infrastructure des SMS, ainsi que les coûts d'entretien, de maintenance, d'amortissement et de taux d'intérêt. Les bas prix de revient ont comme raison principale la charge minimale du réseau que produit l'envoi ou la réception de SMS. En raison d'un plus grand volume, les prix de revient sont plus bas chez Swisscom Mobile que chez Orange ou Sunrise.

    En Suisse, plus de 3 millions de SMS sont actuellement envoyés et reçus chaque année. Avec un prix standard entre 15 et 25 centimes, les suisses dépensent pour cela presque 600 millions de francs. A partir de l'estimation des prix de revient techniques, les prestataires calculent des marges de 1'500% à 2'500% pour les prix standards. Autrement dit: Les prestataires n'ont besoin que de 5% du prix final d'un SMS pour couvrir leurs frais techniques de base. 95% sont consacrés au marketing et au service clientèle, ou reviennent alors comme profit. Pour le réseau fixe (appels nationaux) les marges se situent entre 20% et 30%. Si les opérateurs du réseau mobile renonçaient à une part de leurs incroyables marges et encaissaient un prix plus raisonnable, par exemple de 10 centimes par SMS, les suissesses et les suisses pourraient ainsi économiser 300 millions de francs chaque année. Les opérateurs auraient alors encore une fière marge de 1'000%. Il est possible d'envoyer des SMS à des prix meilleur marché au Danemark par exemple. Selon l'abonnement, l'envoi d'un SMS coûte entre 5 et 11 centimes.

    La manque de concurrence empêche les prix bas

    Pour l'instant, seul trois prestataires se partagent le gâteau de la téléphonie mobile en Suisse. Le manque de concurrence empêche la compétition: Les prix des SMS de Orange (25 cts. sans l'option SMS, 15 cts. avec l'option SMS) n'ont pas changé depuis février 2001. Swisscom et Sunrise encaissent pour leurs services SMS les mêmes tarfis élevés depuis l'automne 2000. De rares concessions de prix sont accordées uniquement lors d'offres spéciales de durée limitée et pour des nouveaux produits (Natel budget SMS, Sunrise value).

    Autre panorama pour le réseau fixe: Les opérateurs comme Swisscom Fixnet sont tenus légalement d'accorder à chaque prestataire un accès au réseau à un prix proportionnel aux coûts. En conséquence, les prix se sont développés en faveur du consommateur dans ce segment.

    Seule concurrence: les téléphones portables gratuits

    Les prestataires de téléphonie mobile ne se concurrencent presque pas au sujet du prix des services. L'engagement de la clientèle se fait par les téléphones portables haut de gamme, qui sont offerts à bas prix en combinaison avec un abonnement d'une durée aussi longue que possible. Souvent les clientes et clients s'intéressent non pas au prix des prestations offertes, mais uniquement au prix du téléphone portable de leur rêve. Comme le prouve une étude de comparis.ch faite en 2001, 9 utilisateurs de protable sur 10 téléphonent par conséquence avec le mauvais abonnement, trop cher pour eux.

ots Originaltext: Comparis.ch
Internet: www.newsaktuell.ch/f

Contact:
André Kienzle
comparis.ch
Tél.         +41/1/360'52'62
Fax          +41/1/360'52'72
E-Mail:    andre.kienzle@comparis.ch
Internet: http://www.comparis.ch



Plus de communiques: comparis.ch AG

Ces informations peuvent également vous intéresser: