Eidg.Materialprüf.- u. Forschungsanstalt

L'Empa développe un séparateur de particules pour les petits chauffages au bois Contre les émissions de fumées nocives des cheminées

      Dübendorf (ots) - On trouve de plus en plus de fourneaux à bois et
de cheminées dans les ménages privés suisses. La fumée de ces
petites installations de chauffage au bois renferme cependant des
particules de suie nuisibles pour la santé. Il est maintenant devenu
possible de réduire fortement les émissions de ces fines poussières
grâce à un séparateur électrostatiques développé par l'Empa. Ce
séparateur a été présenté récemment à Dübendorf aux représentant des
services publics de l'environnement Se chauffer au bois ne crée pas
seulement une atmosphère chaleureuse mais c'est aussi économique et
conforme au développement durable. Cette matière première indigène
est renouvelable, abondante et neutre au point de vue des émissions
de CO2. Lors de sa combustion, le bois ne dégage en effet pas plus
de dioxyde de carbone qu'il n'en a absorbé pour sa croissance. Ainsi
un feu de bois ne chauffe pas seulement le salon et l'âme mais il
donne aussi bonne conscience. On trouve déjà actuellement près de
600'000 petites installations de chauffage au bois telles que des
cheminées et des fourneaux à catelles dans les ménages suisses, avec
un tendance à l'augmentation. Ce support énergétique populaire et
exemplaire qu'est le bois présente toutefois aussi une face plus
sombre. La fumée des installations de chauffage au bois renferme des
particules de suie dont la taille n'atteint pas plus de 100
nanomètres (dix millièmes de millimètre) et qui pénètrent
profondément dans les poumons. Une concentration élevée de cette
fraction de particules, dénommée PM10, provoque des maladies des
voies respiratoires et du systèmes circulatoire.

Un manque d'attention

    Depuis plusieurs années déjà, l'Empa procède à des études sur différentes sources d'émission de poussières fines. Jusqu'ici dans le grand public c'étaient principalement les moteurs Diesel qui étaient perçus comme source de poussières fines. Alors que pour ces moteurs des valeurs limites ont été fixées depuis longtemps déjà et que leur renforcement a déjà été décidé, de telles valeurs limites font défaut pour les cheminées et les fourneaux à bois. Des études récentes montrent toutefois qu'aujourd'hui dans de nombreuses régions la majeure partie des particules de poussière fine ne proviennent plus des véhicules à moteur Diesel mais bien des cheminées et des petits chauffage au bois. Dans les quartiers d'habitation, en l'hiver le nombre des chauffages au bois en exploitation est particulièrement élevé.

Charger électriquement les particules de suie

    Avec le soutien de l'Office fédéral de l'énergie et de la promotion technologique de l'OFEFP, l'Empa a développé une solution technique sous forme d'un séparateur de particules. Ce séparateur utilise le principe de la séparation électrostatique pour épurer la fumée. Pour cela, le conduit de cheminée est équipé d'un mince fil métallique mis sous haute tension. Les particules en suspension dans la fumée sont ainsi chargées électriquement et viennent de déposer sur la paroi du conduit, tout comme la poussière qui se dépose sur les écrans de télévision. Ce procédé permet de réduire d'environ deux tiers la quantité des particules de suie émises. Avec l'OFEFP, l'Académie Empa a organisé récemment une journée d'information sur la réduction des émissions de poussières fines des petites installations de chauffage au bois pour les représentants des services de protection de l'environnement des communes, des cantons et de la Confédération. A cette occasion l'Empa a présenté le prototype de son séparateur électrostatique de particules dont le développement se poursuivra pour lancer d'ici deux ans sur le marché un produit de série peu coûteux.

Contact Dr Volker Schmatloch, tél. +41 44 823 41 53, volker.schmatloch@empa.ch

Rédaction Matthias Kündig, Section Communication/Marketing, tél. + 41 44 823 43 96 matthias.kuendig@empa.ch Remigius Nideröst, Section Communication/Marketing, tél. +41 44 823 45 98 remigius.nideroest@empa.ch

Les illustrations et le texte peuvent être obtenus sous forme digitale auprès de  remigius.nideroest@empa.ch



Plus de communiques: Eidg.Materialprüf.- u. Forschungsanstalt

Ces informations peuvent également vous intéresser: