Swiss Engineering demande que le paquet de mesures de la Stratégie énergétique 2050 soit complété

Zurich (ots) - Swiss Engineering approuve la Stratégie énergétique 2050 élaborée par la Confédération et soutient majoritairement le projet de loi soumis à la consultation par le Conseil fédéral. En outre, l'association professionnelle des ingénieurs et architectes de Suisse exige des mesures plus concrètes et divers compléments.

Swiss Engineering a pris position concernant les propositions de modifications de la loi, et les soutient en majorité. Toutefois, le catalogue complémentaire contenant 13 exigences devrait impérativement être pris en compte pour réussir à atteindre les objectifs énergétiques dans l'optique du développement durable, affirme Stefan Arquint, secrétaire général de l'association.

Catalogue complémentaire contenant 13 exigences concrètes

Par sa prise de position dans le cadre de la consultation, Swiss Engineering explique différents aspects complémentaires, qui n'ont, à son sens, pas été suffisamment pris en compte jusqu'à présent. Swiss Engineering exige, entre autres, une réglementation pour le stockage stratégique du gaz car il va falloir multiplier les installations de couplage chaleur-force pour assurer l'approvisionnement du pays. Il serait également possible de produire plus d'énergie en modernisant les centrales hydroélectriques existantes. L'association constate que le projet de loi se concentre principalement sur la production d'électricité et la réduction des besoins. Laurent Favre explique que Swiss Engineering attend des mesures plus concrètes concernant la production et l'utilisation de l'énergie destinée au chauffage et à la mobilité. En outre, il manquerait un article concernant les logements de vacances et les résidences secondaires, dans lesquels le chauffage est à peine réduit, même lorsqu'ils sont vides, soi-disant pour prévenir les dégâts dus au gel. D'après Swiss Engineering, il y a là un énorme potentiel d'économie d'énergie.

L'association voit également une autre possibilité d'économiser de l'énergie grâce à la récupération de celle-ci, sujet qui n'est pas abordé dans le projet de loi. «La valorisation énergétique est possible et judicieuse dans de nombreux domaines, en récupérant par exemple l'énergie générée par les ascenseurs, le chauffage des locaux ou les rejets thermiques produits par les dispositifs de ventilation. Ce potentiel doit être utilisé» insiste Stefan Arquint.

Pour que cette stratégie énergétique ambitieuse soit mise en place avec succès, il faut également que la Confédération prenne des mesures pour remédier à la raréfaction des ingénieurs et techniciens spécialisés due au manque de relève, et pour sensibiliser la population aux modifications de comportement nécessaires en termes de diminution de la mobilité et de consommation d'électricité, selon Laurent Favre, conseiller national et président de l'association.

Vous pouvez télécharger la prise de position de Swiss Engineering ainsi que le catalogue complet des exigences sur www.swissengineering.ch .

A propos de Swiss Engineering

Voilà plus de cent ans que l'association professionnelle nationale Swiss Engineering UTSréunit les ingénieurs et architectes de toutes les disciplines, et fait de la vulgarisationtechnique auprès de la population. Ce réseau est très actif. Il comprend 13'500 membres, organisés en 26 sections et 22 groupements professionnels.

Contact:

Laurent Favre
Président central
Tél.: +41/79/347'16'46
E-Mail: laurent.favre@swissengineering.ch

Laurence Gagnebin
Secrétaire Romande
Tél.: +41/21/617'79'79
E-Mail: laurence.gagnebin@swissengineering.ch