ACS Automobil Club der Schweiz

L'ACS est déçu que le peuple suisse ait adopté la première étape de la Stratégie énergétique 2050

Berne (ots) - L'Automobile Club de Suisse (ACS) est déçu que les électrices et les électeurs suisses se soient prononcés en faveur de la nouvelle Loi sur l'énergie (stratégie énergétique 2050). Cette adoption conduira, notamment dans le secteur de la mobilité, à des mesures coûteuses, mais nécessaires pour atteindre les objectifs inscrits dans cette loi.

Tout déplacement en voiture sera considérablement restreint et coûteux Les objectifs fixés par la nouvelle loi énergétique pour les prochaines 18 années ne pourront être atteints sans une restriction drastique du transport individuel. En outre, il faut s'attendre à une hausse massive des prix pour l'essence, pour le diesel, le mazout et le gaz.

Etablir une transparence des coûts

Le financement des coûts énormes générés par cette nouvelle loi n'est pas résolu à ce jour. L'ACS demande la mise en place d'une transparence des coûts et d'un rapport coût-efficacité. Il continuera de s'engager rigoureusement pour que le financement ne soit plus essentiellement à la charge des automobilistes.

Contact:

Pour tout renseignement complémentaire, prière de contacter:
- Thomas Hurter, président central de l'ACS, tél. 079 634 51 79



Plus de communiques: ACS Automobil Club der Schweiz

Ces informations peuvent également vous intéresser: