ACS Automobil Club der Schweiz

Pour une extension rapide de l'A1 entre Berne et Zurich à 6 voies

Berne (ots) - L'infrastructure de l'A1 entre Berne et Zurich est surchargée au quotidien. Aujourd'hui déjà, le bon fonctionnement de cet axe de transport important n'est plus assuré. En dépit de cette constatation, la Confédération ne veut y remédier qu'à partir de 2040. Aux yeux de l'Automobile Club de Suisse (ACS), c'est bien trop tard. En raison de la saturation prouvée des capacités sur l'A1, son extension rapide et continue à 6 voies a priorité absolue.

Le volume de transport sur le Plateau suisse est aujourd'hui déjà immense et les pro-nostics de la Confédération tablent également sur une forte augmentation du trafic dans les années et décennies à venir. L'extension de l'A1 à 6 voies, notamment sur le Pla-teau, doit donc avoir priorité absolue. L'extension à 6 voies s'impose maintenant et pas seulement dans 25 à 30 ans ! Selon la communiqué du presse de l'OFROU la semaine passée, les automobilistes se trouvaient immobilisés en 2014 plus de 21'000 heures - un nouveau record. Les deux tiers de ces heures d'embouteillage sont dus au réseau des routes nationales qui ne répond plus aux besoins de la population. Cette situation intenable coûte chaque année aux contribuables suisses et à l'économie plus de 1.5 milliard de francs.

En tant qu'axe principal entre Est et Ouest et véritable artère vitale du Plateau suisse, l'A1 offre les conditions nécessaires à la prospérité et à la croissance économique. Si les goulets d'étranglement sur les tronçons surchargés ne sont pas éliminés, le bon fonctionnement de l'A1 ne sera à l'avenir plus assuré. C'est pourquoi une extension à 6 voix en temps utile entre Berne et Zurich est impérative. Dans les cantons riverains d'Argovie et de Zurich vivent plus de 2 millions de personnes. Conformément à tous les pronostics, cette région à forte valeur ajoutée est appelée aussi dans les années et décennies à venir à connaître un développement très dynamique. À côté de la région lémanique, le Plateau suisse est le moteur économique principal de la Suisse et a d'urgence besoin d'un élargissement de la capacité de l'A1. Sinon, le développement du Plateau suisse sera compromis.

En définitive, l'extension de l'A1 à 6 voies servira également la sécurité routière. Les embouteillages sur les voies rapides sont des foyers de risques considérables. On as-siste fréquemment à des collisions arrière, notamment lorsque la visibilité est mauvaise. Une fluidification du trafic sert donc aussi et surtout la sécurité routière.

Pour tout renseignement complémentaire:


Mathias Ammann
Président central de l'Automobile Club de Suisse (ACS)
Tél.: 079 300 54 45
E-Mail: mathias.ammann@acs.ch

L'Automobile Club de Suisse ACS a été fondé le 6 décembre 1898 à
Genève et a pour but le regroupement des automobilistes en vue de
défendre leurs intérêts en politique des transports, économie,
tourisme, sport et relatifs à tous les autres thèmes en rapport avec
l'automobilisme, tels que la protection des consommateurs et de
l'environnement. Il accorde une attention particulière à la
législation routière et à son application et s'engage pour la
sécurité routière.



Plus de communiques: ACS Automobil Club der Schweiz

Ces informations peuvent également vous intéresser: