auto-schweiz / auto-suisse

Le diesel est indispensable pour les objectifs climatiques, et non pour la protection du climat

Le diesel est indispensable pour les objectifs climatiques, et non pour la protection du climat
Photo François Launaz, Président d'auto-suisse. Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch/fr/nr/100003597 / L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Publication sous indication de source: "obs/auto-schweiz / auto-suisse/Beat Schweizer"

Berne (ots) - «Sans moteur diesel, les objectifs climatiques de Paris ne pourront pas être atteints.» Cette déclaration du Président d'auto-suisse, François Launaz, dans une interview parue mardi dans le journal «Blick» est actuellement citée de façon erronée dans de nombreux médias. Suite à une erreur de l'Agence télégraphique suisse ats, François Launaz est cité comme ayant déclaré que le diesel serait «important pour la protection du climat». auto-suisse qualifie expressément d'incorrecte cette citation. Entre-temps, l'ats s'est excusée de son erreur auprès de François Launaz.

«Vu sa faible consommation, le diesel est indispensable pour économiser du CO2. Nous en avons besoin pour atteindre les objectifs de réduction décidés dans le cadre de l'accord de Paris sur le climat», souligne le Président d'auto-suisse, François Launaz. «Je n'ai cependant jamais dit que le diesel est indispensable pour la protection du climat. Cela serait idiot.»

Selon l'Agence télégraphique suisse ats, la citation erronée résulte d'un résumé incorrect de l'interview avec Launaz publiée mardi dans le journal «Blick». Traduit en français par la suite, ce mauvais résumé a engendré de nombreuses citations erronées dans la presse romande. auto-suisse est alors intervenue auprès de l'ats, qui a admis son erreur et s'en est excusée.

«L'ats s'étant excusée, l'affaire est en principe réglée pour moi. Mais je ne peux pas laisser sans correction une citation aussi fondamentalement incorrecte», dit François Launaz. «Aucun automobiliste veut affecter excessivement l'environnement. L'avenir appartient aux solutions d'entraînement de plus en plus propres, d'une part pour réduire les émissions de polluants et d'autre part pour atteindre les objectifs de prévention de CO2. Et le diesel en fait partie.»

Entrant en vigueur au 1er septembre 2017, la nouvelle norme Euro-6d-Temp sur les gaz d'échappement s'appliquant à tous les nouveaux types de véhicule dans l'UE et en Suisse prescrit des seuils d'émissions sévères pour l'oxyde d'azote NOx également lors des tests antipollution sur la route (Real Drive Emissions RDE). «Même si en Suisse, nous n'avons pas de problèmes de qualité de l'air comme par exemple en Allemagne, la nouvelle génération de moteurs diesel conduira à une nouvelle réduction de la charge d'oxyde d'azote dans nos villes», conclut Launaz.

Contact:

Informations supplémentaires:
François Launaz, Président
T 079 408 72 77
f.launaz@auto-schweiz.ch



Plus de communiques: auto-schweiz / auto-suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: