auto-schweiz / auto-suisse

auto-suisse: Un mois de juillet au-dessus des prévisions

Berne (ots) - 26'074 voitures neuves ont été immatriculées en juillet en Suisse et dans la Principauté du Lichtenstein. Cela correspond à une baisse de 4'154 unités ou 13,7% par rapport au même mois de 2015, mais qui avait deux jours ouvrables de plus. Avec ce résultat, les ventes sont meilleures que les prévisions d'auto-suisse, ce à quoi nous ne nous attendions pas. Ce résultat se situe en effet au-dessus de la moyenne de juillet des 16 dernières années (25'679), résultat qu'il faut considérer comme positif. Cela amène un total cumulé de 184'111 unités pour les 7 premiers mois de l'année dans les deux pays. En comparaison relative, cela correspond donc à une baisse de 4,1% ou 7'915 immatriculations.

«Après un mois de juillet 2015 exceptionnellement haut, nous nous attendions à un recul plus important», explique François Launaz, Président d'auto-suisse. «C'est pourquoi nous sommes positivement surpris, et contents que le marché se maintienne à ce niveau». L'été est une période habituellement difficile pour le marché automobile, poursuit Launaz, mais cette règle ne s'est pas appliquée en 2015 du aux livraisons des nombreuses commandes accumulées au printemps suite à la baisse de l'euro contre notre monnaie nationale. «Et maintenant, nous constatons que les mois d'été se stabilisent à un bon niveau. C'est pourquoi nous n'avons aucune raison d'être déçus, même si les résultats de juillet et d'août seront en dessous des records de l'an passé.»

Comme depuis de nombreux mois, les tractions intégrales obtiennent des résultats record. Et juillet ne fait pas exception à la règle avec plus de 4 véhicules sur 10 équipés de ce type de propulsion. Après 7 mois, les 4x4 représentent 42,9% de part de marché, soit 4,4 % de plus que l'année précédente à la même période.

Et en ce qui concerne la motorisation, les véhicules diesel ont également suivi la même tendance, terminant juillet à 39,5% de part de marché (37,8% en 2015). Les propulsions alternatives quant à elles progressent également, mais très lentement puisque elles ne représentent que 4,4% du total (4,1% en 2015). Parmi les différents types de propulsions alternatives les hybrides-essence tirent leur épingle du jeu avec une augmentation des immatriculations de presque 1'000 unités ou 22,6% alors que les voitures électriques elles marquent le pas avec une baisse cumulée de 408 unités ou 18,3%.

Les chiffres en détail répertoriés par marques sont disponibles sous www.auto-suisse.ch.

Contact:

François Launaz, Président
T 079 408 72 77
f.launaz@auto-schweiz.ch



Plus de communiques: auto-schweiz / auto-suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: