auto-schweiz / auto-suisse

La demande d'automobiles demeure élevée

Berne (ots) - Au moment du coup d'envoi du Salon de l'auto à Genève, le marché suisse de l'automobile se présente stable. En février, 22 653 voitures de tourisme neuves ont été mises en circulation en Suisse et dans la Principauté de Liechtenstein. Une légère augmentation de 265 véhicules ou 1,2 % a même permis de dépasser encore les chiffres élevés enregistrés au cours du même mois de l'année précédente. En février 2015, le marché était influencé par l'abandon du cours plancher de l'euro, qui avait incité les importateurs et les agents de marque officiels à baisser les prix: une forte hausse de la demande en était la conséquence. Dans l'ensemble, 42 858 voitures de tourisme ont été nouvellement immatriculées durant les deux mois derniers, ce qui correspond à un accroissement de 2070 unités ou de 5,1 % par rapport à 2015. Le jour intercalaire du 29 février n'y était certainement pas pour rien, d'autant plus qu'il tombait sur un jour ouvrable.

Certaines tendances de l'édition actuelle du Salon de l'auto se reflètent également dans les statistiques des immatriculations. La part des véhicules neufs à traction intégrale après deux mois, par exemple, a augmenté de 39,4 % l'année précédente à 43,1 %. A Genève aussi sont exposés de nombreux véhicules pouvant au moins être équipés d'un entraînement 4x4 en option. Selon François Launaz, Président d'auto-suisse, l'expression «SUV» n'est cependant pas synonyme à «traction intégrale»: «Beaucoup d'automobilistes apprécient particulièrement la position assise surélevée. Mais toutes ces voitures plus hautes ne disposent pas d'une traction 4x4. A l'inverse, il existe par exemple aussi de nombreux breaks pouvant être commandés avec transmission toutes roues.» Qu'on le veuille ou non, la topographie fait de la Suisse un pays des 4x4, poursuit Launaz. C'est pourquoi elle prend régulièrement la tête du classement européen pour ce qui est de la part de 4x4.

Du côté des motorisations, la tendance se tourne de plus en plus vers les propulsions alternatives, qui jouent évidemment aussi un rôle important au Salon de l'auto. En ce début d'année, leur part se monte à 4,3 %, ce qui correspond à une augmentation de 0,8 point de pourcentage par rapport à 2015. La part des Diesel a également augmenté et s'est stabilisée à 41,1 %, comparé à 40,0 % au cours des deux premiers mois de 2015.

Les chiffres en détail répertoriés par marques sont disponibles sous www.auto-suisse.ch.

Contact:

François Launaz, Président
T 079 408 72 77
f.launaz@auto-schweiz.ch

Weitere Auskünfte auf Deutsch:

Andreas Burgener, Direktor
T 079 474 21 04
a.burgener@auto-schweiz.ch



Plus de communiques: auto-schweiz / auto-suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: