auto-schweiz / auto-suisse

FORTA: prise de position d'auto-suisse

Berne (ots) - auto-suisse salue la création d'un fonds pour les routes nationales et le trafic d'agglomération (FORTA) sur le niveau constitutionnel proposé par le DETEC. Toutefois, la solution présentée maintenant ne met pas fin à l'utilisation détournée des moyens générés par le trafic routier. C'est pourquoi on tient à l'initiative vache à lait qui veut lutter exactement contre ce dysfonctionnement.

Le message du Conseil fédéral concernant le fonds pour les routes nationales et le trafic d'agglomération (FORTA) est maintenant connu. auto-suisse apporte son soutien à l'idée fondamentale d'un fonds routier qui doit lutter contre la problématique croissante des embouteillages sur le réseau routier suisse au moyen d'extensions ciblées de capacité - car cela ne peut pas être que les usagers de la route paient de plus en plus d'impôts, de taxes et de redevances et se trouvent quand-même dans les embouteillages.

Par la proposition de résolution au moyen d'un FORTA publiée maintenant par le DETEC, la problématique de fonds n'est cependant pas abordée. En tout, environ 60% des produits totaux issus des impôts sur les huiles minérales et de la redevance pour l'utilisation des routes nationales affluent dans la Caisse fédérale générale ou dans le transport public. Au lieu de revendiquer des redevances supplémentaires comme l'augmentation de la surtaxe sur les huiles minérales maintenant prévue auprès des automobilistes, une affectation conséquente de ces redevances provenant du trafic routier devrait être ancrée dans la Constitution.

Le Directeur d'auto-suisse, Andreas Burgener constate: «Nous saluons que par la proposition du Conseil fédéral, désormais enfin une base de discussion pour le financement de l'infrastructure routière soit disponible. Tant que cependant de l'argent qui est fourni par les usagers de la route, afflue encore dans d'autres canaux au lieu d'être utilisé pour la construction et l'entretien des projets routiers, il n'y a aucune justification pour une augmentation du prix du carburant ou d'autres redevances. C'est pourquoi nous maintenons la pression sur la politique avec notre initiative vache à lait et nous allons nous investir en conséquence dans la consultation». Et le Président d'auto-suisse, Max Nötzli insiste encore: «Tant que de l'argent qui est fourni par les usagers de la route, afflue encore dans d'autres canaux au lieu d'être utilisé pour la construction et l'entretien des routes, il n'existe pas la moindre raison d'augmenter le prix du carburant ou d'être d'accord avec d'autres augmentations de redevances».

Contact:

Max Nötzli, Président
Tél: 079 209 30 04
e-mail: m.noetzli@auto-schweiz.ch
www.roulerintelligent.ch / www.auto-suisse.ch

Andreas Burgener, Directeur
Tél: 079 474 21 04
e-mail: a.burgener@auto-schweiz.ch
www.roulerintelligent.ch / www.auto-suisse.ch



Plus de communiques: auto-schweiz / auto-suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: