auto-schweiz / auto-suisse

auto-suisse: Mettre les gaz au niveau de la mise à la ferraille

    Berne (ots) - Le projet de l'UDC et des Jeunes Verts de verser pour toutes les voitures âgées une prime de mise à la ferraille et d'inciter de la sorte les acheteurs et acheteuses d'automobiles à acquérir une voiture à grande efficacité énergétique et peu polluante sont totalement approuvés par auto-suisse, l'Association des importateurs suisses d'automobiles.

    Cette tendance aux nouvelles voitures à grande efficacité énergétique, qui persiste depuis un certain temps déjà, montre clairement que les clients sont manifestement prêts à apporter leur contribution à la protection du climat. Les ventes des véhicules neufs correspondants ont de nouveau sensiblement augmenté dans l'année en cours, ce qui montre bien l'engagement personnel des acheteurs d'automobiles pour la protection de l'environnement et du climat. Avec un mécanisme d'incitation adéquat, comme l'est incontestablement la prime de mise à la ferraille des voitures âgées, on pourrait encore renforcer et accélérer cette tendance réjouissante.

    Pour le financement, on pourrait utiliser les plus de 300 millions de francs en provenance de l'imposition des véhicules automobiles qui alimentent déjà à l'heure actuelle chaque année la caisse fédérale générale. Il s'agirait donc simplement d'une redistribution et affectation obligatoire de ces produits dans le dessein de soutenir une branche économique importante pour notre pays et de favoriser en même temps des mesures efficaces pour la protection de notre environnement. En effet, les citoyens et citoyennes suisses vont continuer à éprouver le besoin de base d'une mobilité individuelle.

    Quelques faits:

    À l'heure actuelle, 812'564 voitures de tourisme âgées de 13 ans ou plus circulent sur les routes suisses. En fonction des normes actuelles, la consommation moyenne de ces voitures était d'environ 9,1 l/100 km, soit près de 1,7 litres de plus que la moyenne pondérée des ventes de tous les voitures de tourisme vendues en Suisse en 2007. Si 100'000 de ces voitures étaient remplacées par une voiture de tourisme nouvelle des catégories d'efficacité énergétique A et B (consommation moyenne de 5.9 l/100 km), on pourrait faire une économie annuelle d'environ 48 millions de litres de carburant ou d'environ 120'000 tonnes de CO2.

ots Originaltext: auto-suisse
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Andreas Burgener
Directeur
Tél:      +41/31/306'65'65
E-Mail: a.burgener@auto-schweiz.ch



Plus de communiques: auto-schweiz / auto-suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: