auto-schweiz / auto-suisse

auto-suisse: Pas de taxe d'importation liée à la consommation pour les voitures en Suisse - La branche automobile est sur la bonne voie

    Berne (ots) - Hier, le Conseil fédéral a décidé de renoncer à une augmentation de la taxe sur les automobiles pour promouvoir les véhicules sobres. En dépit de cela, auto-suisse continuera à viser l'objectif de l'accord passé avec le DETEC de réduire la consommation moyenne d'ici à 2008 à 6,4 l/100 km.

    Au moyen d'une augmentation de la taxe automobile perçue au moment de l'importation (d'actuellement 4%), l'Office fédéral de l'énergie (OFEN) avait l'intention de se procurer les fonds nécessaires pour promouvoir par un bonus les véhicules à grand rendement énergétique qui arborent sur l'étiquette d'énergie les catégories A et B. Parallèlement, les voitures à grande consommation devaient être frappées d'une taxe plus élevée.

    Dans l'optique de la branche automobile, le Conseil fédéral a eu raison de décider lors de sa séance du 23 novembre de renoncer à une taxe d'importation liée à la consommation pour les voitures de tourisme. Tony Wohlgensinger, Président d'auto-suisse, l'Association des importateurs d'automobiles, constate à ce sujet: "Le problème proprement dit du CO2 ne se situe pas seulement au niveau des voitures neuves. Sur les routes suisses, environ 1,85 million de véhicules âgés de 7 ans ou plus circulent encore et leur consommation moyenne est supérieure d'un litre à celle des voitures neuves. En roulant 10'000 kilomètres par an, cela représente un surcroît de consommation de 185 millions de litres au total, soit 425'000 tonnes de CO2."

    En dépit de la décision prise hier par le Conseil fédéral, les importateurs d'automobiles continueront à viser l'objectif dont ils ont convenu avec le DETEC de réduire d'ici à 2008 la consommation moyenne de carburant de toutes les voitures neuves vendues  à 6,4 l/100 km. L'étiquette d'énergie obligatoire, introduite en début 2003 pour les voitures de tourisme, peut parfaitement y contribuer. L'introduction de technologies améliorées et la promotion rapide des carburants alternatifs sont tout aussi importantes.

    Lors d'une conférence des médias qui a été organisée en début novembre, auto-suisse a prouvé de manière spectaculaire qu'en matière de consommation de carburant, l'industrie automobile a réussi au cours des 10 années passées à réaliser des progrès techniques importants de l'ordre de plusieurs dizaines de pour cent (-25%). Andreas Burgener, directeur d'auto-suisse, est certain que possibilités technologiques sont encore loin d'être toutes épuisées: "les fabricants assument entièrement leur responsabilité et le développement est sur la bonne voie. L'objectif intermédiaire dont nous avions convenu avec les autorités a certes été manqué de justesse, mais les progrès constants en matière de consommation et de réduction des émissions polluantes permettent d'aborder l'avenir avec optimisme."

www.auto-suisse.ch www.rouler intelligent.ch

ots Originaltext: auto-suisse
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Andreas Burgener, directeur / Eduard Daetwyler, relations publiques
Tél.      +41/31/306'65'65
E-Mail: info@auto-schweiz.ch

auto-suisse
case postale 5232 / Mittelstrasse 32
CH-3001 Berne



Plus de communiques: auto-schweiz / auto-suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: