auto-schweiz / auto-suisse

La branche automobile à un niveau élevé

    Berne (ots) - Les entreprises travaillant dans le secteur automobile réalisent en 2001 un chiffre d'affaires de près de 78 milliards de francs, soit une augmentation de 4,7 pour cent par rapport à l'année précédente. Les redevances fiscales se sont situées à près de 9,9 milliards de francs.

    Selon la statistique d'auto-suisse, de l'Association des importateurs suisses d'automobiles, 317'126 voitures de tourisme ont été vendues l'année passée soit 0,5 pour cent de plus qu'en 2000. Au niveau des véhicules utilitaires lourds, on a enregistré un net recul après le boom dû à l'introduction de la RPLP en 2000. Mais une comparaison sur le long terme montre que l'an 2001 fut toujours une excellente année. Au niveau des véhicules utilitaires légers, on a enregistré à nouveau une croissance. Les citoyens suisses ont dépensé en l'an 2001 pour leurs voitures neuves la somme imposante de 11,08 milliards de francs. En moyenne, près de 35'000 francs ont été affectés à l'achat d'une voiture neuve. Le propre véhicule est de loin le poste le plus important dans le budget d'un ménage, d'autant plus qu'aux frais d'achat proprement dits, il faut encore ajouter les assurances, le carburant et les frais d'entretien. Le véhicule privé continue à occuper une place importante dans la vie de chacun.

    Un autre facteur important de cette enquête est représenté par les prestations fiscales de la branche automobile suisse. Près de 9,9 milliards de franc (9,861 milliards) ont été versés à la Confédération et aux cantons. Cette somme correspond à près de 20 pour cent du budget global de la Confédération. Un peu plus d'un tiers des recettes en provenance du secteur automobile est affecté à la construction des routes (3,48 milliards de francs.). D'autres 211 millions ont alimenté les réserves "trafic routier" qui se montent actuellement à 3,462 milliards. Du côté des dépenses, il faut encore ajouter les sommes que les cantons et communes mettent à disposition pour la construction des routes. L'année passée, des fonds supplémentaires (total 679 millions) en provenance de la redevance sur le trafic des poids lourds liée aux prestations (RPLP) ont alimenté pour la première fois la caisse fédérale. Un poste qui va encore augmenter considérablement dans les prochaines années.

    Les chiffres d'affaires des entreprises travaillant dans la branche automobile ou liées à cette branche, telles qu'assurances, associations professionnelles et loueurs d'automobiles, n'ont pas sensiblement changé. Le nombre de 280'000 personnes qui gagnent leur vie en Suisses et dans la Principauté du Liechtenstein grâce à la voiture n'a augmenté que faiblement. Une inconnue majeur est constituée par les chiffres d'affaires de fournisseurs de la branche automobile en Suisse: les 6,25 milliards indiqués dans l'enquête font l'objet d'estimations nettement plus élevées par d'autres sources.

    Les recettes en provenance des amendes d'ordre perçues dans le trafic routier occupent par ailleurs un poste de plus en plus important dans les bilans des communes et cantons. Selon des estimations assez prudentes, elles se sont montées en 2001 à près de 420 millions de francs.

    Vous trouvez également ces indications avec les chiffres détaillés sur Internet sous l'adresse www.auto-suisse.ch

ots Originaltext: auto-suisse
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
auto-suisse
Mittelstrasse 32
Postfach 5232
3001 Berne
Tél.         +41/31/306'65'65
Fax          +41/31/306'65'60
Internet: http://www.auto-suisse.ch
mailto:    info@auto-suisse.ch



Plus de communiques: auto-schweiz / auto-suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: