Städteinitiative Sozialpolitik

Initiative des villes: politique sociale - Prévention de la pauvreté: nécessité sociale, raison économique

Winterthour (ots) - L'Initiative des villes: politique sociale met la prévention de la pauvreté à l'agenda politique depuis des années déjà. Au quotidien, beaucoup de ressources sont bien sûr consacrées à d'autres tâches tout aussi importantes, notamment réduire la pauvreté avérée grâce à une aide sociale professionnelle. Une politique sociale préventive - tout faire pour éviter l'avènement de la pauvreté - est toutefois non seulement une nécessité sociale, mais répond aussi à la raison économique. C'est le constat auquel sont arrivées les villes à l'occasion de leur assemblée annuelle consacrée à ce thème. Réseauter et coordonner l'action L'intégration sociale est un facteur-clé dans la lutte contre la pauvreté, et celle-ci doit être ancrée dans les espaces de vie sociaux, le quartier. Et l'Etat, la ville ne peuvent pas y arriver seuls, comme le montrent les intervenants de la ville allemande d'Augsbourg. Pour prévenir la pauvreté selon le modèle d'Augs-bourg, qui englobe les domaines habitation, suivi social, chances des enfants et "coups de main", le ré-seautage des organisations de la société civile, des oeuvres d'entraide privées, des Églises, des entre-prises et des bénévoles est indispensable et fait partie du programme. Ces acteurs sont très proches des familles ou des enfants menacés de pauvreté et peuvent intervenir rapidement. Une série d'autres projets présentés à l'assemblée indiquent que les villes suisses également s'engagent sur de nouvelles voies à l'enseigne de la prévention. Prévention de la pauvreté: une tâche transversale et multicouche Une fois admis que la pauvreté relève d'un processus, il devient évident que la prévention passe par une action sur la multitude des facteurs en amont: ainsi des aspects essentiels tels qu'un logement adéquat, des perspectives pour les enfants, la reconnaissance au travail. Il est important de détecter très tôt et individuellement les différentes trajectoires qui mènent à la pauvreté pour pouvoir les interrompre. Être pauvre rend souvent malade, c'est connu. Une politique sociale préventive comprend donc aussi une politique de la santé et, bien sûr, une politique de la formation, complétées d'une politique du loge-ment et de l'urbanisme. Aussi est-il clair pour les villes que l'approche politique de la prévention de la pauvreté ne peut être efficace que considérée comme une tâche transversale. Mais la prévention de la pauvreté ne saurait en aucun cas se faire au détriment de la garantie du minimum vital. Et, à ce titre, on note que l'agenda politique comporte encore des revendications insatisfaites, notamment les prestations complémentaires pour familles. Exposés de l'assemblée: www.initiative-villes.ch / Actuel ots Originaltext: Initiative des villes: politique sociale Internet: www.presseportal.ch/fr Contact: Ruedi Meier président de l'Initiative des villes: politique sociale Tél.: +41/41/208'81'32

Ces informations peuvent également vous intéresser: