Novartis International AG

Novartis: dynamique de croissance maintenue et gains de parts de marché chez Pharma (2ème partie)

Pharma Chiffre d'affaires Au 1er trimestre, le chiffre d'affaires de Pharma s'est accru de 16% en monnaies locales (+14% en francs suisses) à CHF 5,2 milliards (USD 3,1 milliards), avec une évolution satisfaisante du chiffre d'affaires dans tous les pays. Aux Etats-Unis, le chiffre d'affaires a augmenté de 23%, stimulé par une forte demande pour les produits cardiovasculaires, oncologiques et ophtalmiques. Résultat opérationnel La forte croissance des ventes, grâce à des volumes accrus, a eu un effet de levier sur le résultat opérationnel de Pharma qui est en hausse de 16%. Dans l'optique de la nouvelle stratégie pour la recherche lancée au second semestre de l'année dernière, les investissements en recherche et développement ont augmenté de 10%, entre autres pour faire avancer des projets en phase finale de développement. Points forts Produits généralistes Diovan/Co-Diovan (+80%, USA: +102%; hypertension). Le chiffre d'affaires a poursuivi sa croissance dynamique. La marque a étendu sa position de leader dans la catégorie des antagonistes du récepteur de l'angiotensine II aux Etats-Unis où plus de la moitié de son chiffre d'affaires est générée et où sa part de l'ensemble des prescriptions a atteint 36,8% en fin de trimestre (IMS weekly TRx data). Les comprimés et un dosage à 320 mg ont été introduits sur le marché des Etats-Unis, ce qui offre davantage de choix et de souplesse pour la prescription par rapport aux autres produits de cette classe. De nouvelles données de l'étude Val-HeFT, publiées en mars, ont montré que, chez des patients souffrant d'insuffisance cardiaque non traités par des inhibiteurs de l'enzyme de conversion (IEC), Diovan avait réduit la mortalité de 33% et la morbidité de 44%. Cibacen (hypertension). Le chiffre d'affaires de cette gamme s'est accru de 39% (USA: +49%) sous l'impulsion des belles performances que continue de réaliser Lotrel (combinaison Cibacen plus amlodipine; USA: +55%), lequel a augmenté sa part de nouvelles prescriptions à 22,7% dans le segment amlodipine, en fin de trimestre aux Etats-Unis. Lescol (+31%, USA: +39%; hypocholestérolémiant). Le chiffre d'affaires a connu une augmentation marquée par rapport à la période de référence grâce à la formulation XL (libération prolongée) et à la démonstration d'un rapport sécurité/efficacité particulièrement favorable, comparé à d'autres statines. De nouvelles données étayent cette affirmation: les conclusions d'une analyse portant sur 9000 patients publiées en janvier et celles de LIPS, une étude clinique qui fera date, publiée en mars et démontrant l'effet protecteur de Lescol contre la survenue d'accidents cardiaques avec issue fatale ou non. Lamisil (-16%, USA: -42%; mycoses). La baisse du chiffre d'affaires reflète les stocks accrus constitués aux Etats-Unis fin 2001. Le produit a gagné des parts de marché aux dépens de son principal concurrent dans son segment, soutenu en cela par l'étude clinique L.I.ON. I.E.S., publiée en mars, qui a montré la supériorité de Lamisil sur l'itraconazole dans les résultats à long terme du traitement des mycoses des ongles des doigts de pieds. Famvir (+26%, USA: +31%; infections virales) a obtenu de très bons résultats grâce à une propriété qu'il est seul à posséder, celle de réduire la durée des névralgies post-herpétiques. Exelon (+23%, USA: +37%; maladie d'Alzheimer) a continué sur sa lancée malgré une concurrence accrue dans ce segment en croissance rapide. Des résultats publiés en janvier montrent pour la première fois l'intérêt d'Exelon pour le traitement de patients atteints d'une démence vasculaire sous-corticale. Trileptal (+82%, USA: +105%; épilepsie). L'augmentation du chiffre d'affaires a été stimulée par l'introduction aux Etats-Unis où ce produit est en voie de lancement dans une indication supplémentaire: le traitement en monothérapie de l'épilepsie chez l'enfant. Une nouvelle formulation en suspension buvable, plus pratique pour les jeunes patients, est actuellement introduite en Europe. Lancements récents et nouveaux éléments dans le pipeline des produits Elidel, la nouvelle crème non stéroïdienne pour le traitement de l'eczéma, a été lancée sur son premier marché, les Etats-Unis. Elle a obtenu sa première homologation européenne au Danemark en mars dernier, et a également été approuvée plus récemment au Mexique et en Colombie. Les données cliniques parues au premier trimestre montrent que 82% des adultes souffrant d'eczéma et traités par Elidel crème, ont vu leur état s'améliorer. Starlix (CHF 32 millions; USD 19 millions, diabète de type 2) progresse lentement sur le marché très disputé des antidiabétiques oraux. Une évolution des pratiques cliniques jouera probablement en sa faveur car la surveillance de la glycémie post-prandiale est en passe de devenir un critère standard. Zelmac/Zelnorm, pour le traitement du syndrome du côlon irritable (SCI), a obtenu des homologations supplémentaires, notamment en Australie, au Canada et au Brésil. Ce traitement novateur est désormais approuvé dans 27 pays. Les réactions des patients et des médecins ont été tout à fait positives à son égard. Des résultats d'enquêtes à l'échelon mondial, publiées en mars, confirment que le SCI n'est pas assez souvent diagnostiqué en tant que tel. Par ailleurs, ses répercussions économiques sont sous-estimées. Novartis a fourni des données complémentaires aux autorités américaines (FDA) et continue de collaborer avec les autorités réglementaires de ce pays et de l'Union européenne pour permettre aux patientes qui en ont besoin, d'avoir accès à ce traitement sûr et efficace. Tous les pourcentages de chiffres d'affaires correspondent à des augmentations en monnaies locales. Des études de phase III ont été lancées avec l'acide zolédronique dans le traitement de l'ostéoporose de la femme ménopausée et de la maladie osseuse de Paget. De nouvelles données publiées en février dans le New England Journal of Medicine démontrent l'efficacité de ce médicament pour l'augmentation de la densité minérale osseuse de femmes ménopausées souffrant d'ostéoporose, avec une seule dose par an. Oncologie Le chiffre d'affaires de Novartis Oncologie a fortement augmenté (+ 28% en monnaies locales), grâce notamment à la mise sur le marché de Glivec/Gleevec et aux solides performances de Femara, Zometa et Sandostatin. Glivec/Gleevec (leucémie myéloïde chronique/LMC). Le chiffre d'affaires du 1er trimestre a atteint CHF 183 millions (USD 109 millions). Homologué dans plus de 60 pays, cet anticancéreux novateur a reçu le prestigieux Prix Galien en France le mois dernier. L'édition de février 2002 du New England Journal of Medicine fait état de la survie à 18 mois de 95% des patients traités avec Glivec/Gleevec dans la phase chronique avancée de la LMC. Novartis a l'intention de déposer une demande de modification des caractéristiques du produit, vers le milieu de l'année 2002, afin d'inclure les cas de LMC récemment diagnostiqués. En février, le produit a été approuvé aux Etats-Unis pour les tumeurs stromales gastro-intestinales. Il a également été approuvé en Suisse et a bénéficié d'un avis favorable préliminaire du CPMP, ce qui est de bon augure pour une approbation européenne dans le traitement de cette maladie rare au pronostic extrêmement sombre. Zometa (complications osseuses d'origine cancéreuse) a réalisé un chiffre d'affaires de CHF 112 millions (USD 66 millions) et s'est vu octroyer, en février, une approbation élargie de la part de la FDA pour les indications suivantes: myélome multiple, présence démontrée de métastases osseuses des cancers du poumon, du sein, d'autres types de tumeurs solides ainsi que du cancer de la prostate. Il s'agit là d'un vaste marché où les traitements efficaces ne sont pas légion. Une campagne de promotion à l'intention des urologues a débuté en mars aux Etats-Unis. L'approbation pour les métastases osseuses est attendue au 3e trimestre dans l'Union européenne. Aredia (-40%, USA: -52%; métastases osseuses). Le chiffre d'affaires a subi le contrecoup de la concurrence des premiers génériques et celui de l'introduction de Zometa, son successeur, un médicament de nouvelle génération plus facile à utiliser et plus puissant. Aredia et Zometa ont réalisé un chiffre d'affaires combiné de CHF 306 millions (USD 182 millions), soit 6% de moins qu'au 1er trimestre 2001. Femara, le traitement de première intention du cancer du sein hormono-dépendant à un stade avancé chez la femme ménopausée, a vu son chiffre d'affaires augmenter de 63% par rapport à la période précédente, grâce à l'expansion rapide du marché mondial des inhibiteurs de l'aromatase. Des données publiées ont démontré la supériorité de Femara (in vivo) sur l'anastrazole pour faire baisser les taux d'estrogènes et une comparaison de ces deux médicaments très proches, dans le traitement de deuxième intention, sera présentée au congrès de l'American Society of Clinical Oncology en mai. Sandostatin (+30%; USA: +47%; acromégalie/symptômes cliniques des tumeurs carcinoïdes) a démontré une croissance forte et ininterrompue dans son segment de marché, grâce au succès de sa formulation LAR à longue durée d'action qu'il suffit d'administrer une fois par mois. Produits ophtalmiques C'est essentiellement grâce aux performances de Visudyne que le chiffre d'affaires des Produits ophtalmiques a augmenté de 25% en monnaies locales (22% en francs suisses) par rapport au 1er trimestre de l'an dernier. Visudyne (+47%; USA: +40%; traitement de certaines formes de néovascularisation choroïdienne en raison d'une dégénérescence maculaire liée à l'âge). Le chiffre d'affaires a poursuivi sa forte progression, grâce aux nouvelles indications obtenues, au remboursement du traitement sur les principaux marchés européens et à une expansion géographique des ventes. Le traitement avec Visudyne est disponible dans plus de 60 pays, dans sa principale indication et il est également approuvé dans plus de 35 pays, dont l'Union européenne, les Etats-Unis et le Canada pour d'autres indications. Une campagne de marketing grand public a été lancée en février aux Etats-Unis afin de mieux faire connaître les traitements avec Visudyne. Les autres activités Produits ophtalmiques, dont les traitements contre les allergies, la sécheresse oculaire et le glaucome, ont enregistré une solide croissance d'ensemble. Transplantation Le chiffre d'affaires de Neoral/Sandimmun, la pierre angulaire du traitement immunosuppresseur, a seulement cédé 1% par rapport à la période précédente, grâce surtout aux solides performances réalisées aux Etats-Unis (+7%) et en Europe. Simulect, un agent d'induction de l'immunosuppression, est prévu pour être administré en complément de Neoral et en optimiser les résultats cliniques. Son chiffre d'affaires s'est accru de 28% (USA: +72%) grâce à un gain de parts de marché sur des marques concurrentes établies dans la plupart des régions du monde. Produits à maturité Le ralentissement de l'érosion des ventes des produits matures a continué au cours du 1er trimestre 2002. C'est le résultat des mesures prises pour stimuler les activités de marketing et la productivité de la force de vente sur l'ensemble des marchés clés. Le déclin du chiffre d'affaires de Voltaren (-3%; USA: -33%; anti-inflammatoire) s'est poursuivi comme on pouvait le prévoir. Generics Chiffre d'affaires Le chiffre d'affaires du 1er trimestre de Novartis Generics a connu une belle progression de 26% en monnaies locales (22% en francs suisses) pour atteindre CHF 646 millions (USD 384 millions). Cela s'explique par un démarrage moins rapide l'année précédente et par la contribution apportée par les lancements de nouveaux produits, par une augmentation des volumes et, dans une certaine mesure, par les récentes acquisitions. Les activités Generics Pharmaceuticals ont réalisé une forte croissance, particulièrement aux Etats-Unis et au Mexique, grâce aux retombées favorables de lancements récents comme ceux de la fluoxétine (antidépresseur générique de Prozac(r)), de la metformine (antidiabétique générique de Glucophage(r)), et de la nabumétone (anti-inflammatoire générique de Relifex(r)/Relafen(r)). Ces deux derniers produits ont été respectivement lancés en janvier et en février. Les activités Generics Industrial ont bénéficié des ventes soutenues des antibiotiques en vrac. Les efforts de production portent actuellement sur plusieurs principes actifs à haute valeur ajoutée dont le chiffre d'affaires est attendu pour le second semestre. Les activités de fabrication à façon ont continué de progresser de manière satisfaisante. Résultat opérationnel Le résultat opérationnel a connu une montée spectaculaire de 42%, grâce surtout à la forte marge obtenue avec la fluoxétine, aux gains de restructurations aux Etats-Unis et aux synergies en rapport avec les acquisitions. Les dépenses relatives à ces dernières ne se sont pas renouvelées au 1er trimestre 2002. La marge d'exploitation a augmenté de 1,9 point à 14,2%. OTC Chiffre d'affaires Le chiffre d'affaires d'OTC (over-the-counter/médicaments sans ordonnance) au 1er trimestre a atteint CHF 571 millions (USD 340 millions). Si l'on ne tient pas compte de l'arrêt de certaines activités, le chiffre d'affaires a augmenté de 3%, grâce aux marques clés que sont Lamisil crème (mycoses), Nicotinell/Habitrol (traitement antitabagique), Maalox (brûlures d'estomac, troubles digestifs) et Denavir (herpès), ce dernier ayant été transféré de chez Pharma depuis peu de temps. Les ventes OTC ont en outre bénéficié du lancement récent aux Etats-Unis de Benefiber, un laxatif à base de fibres naturelles, développé par Novartis. L'arrivée à expiration de deux accords de licence/distribution en fin d'année dernière et le fait que la saison hivernale a été peu propice à la vente de produits contre les refroidissements aux Etats-Unis, ont entraîné une baisse de 3% du chiffre d'affaires d'OTC en monnaies locales (-5% en francs suisses). Résultat opérationnel Le résultat opérationnel a baissé de 7% à CHF 54 millions, du fait d'une contraction des volumes et de provisions constituées pour faire face à la résiliation de la joint venture Kao au Japon, qui a eu lieu en mars. La marge d'exploitation a cédé 0,2 point à 9,5%. Animal Health Chiffre d'affaires Dans un marché globalement en stagnation, Animal Health a augmenté son chiffre d'affaires de 8% en monnaies locales (5% en francs suisses) à CHF 252 millions (USD 150 millions), par rapport à la même période de l'an dernier. Les activités vaccins acquises aux Etats-Unis en janvier ont compté pour 6 points dans cet accroissement du chiffre d'affaires, le reste s'expliquant surtout par un regain de dynamisme des ventes en Europe, associé à de bonnes performances dans les régions Amérique latine et Asie/Pacifique. Aux Etats-Unis, les résultats du 1er trimestre ont été inférieurs dans la mesure où, cette année, l'offre promotionnelle de printemps a été décalée au 2e trimestre. La croissance du chiffre d'affaires pour les animaux d'élevage a été ferme, avec en tête les antimicrobiens à usage thérapeutique Tiamutin et Econor pour les porcs et la volaille. Les activités vaccins et produits pour l'aquaculture (Aquahealth) ont continué à fournir de bonnes performances et ont été renforcées par le lancement, aux Etats-Unis, d'un nouveau vaccin pour les bovins destinés à la production laitière. Du côté des animaux de compagnie, la concurrence s'est surtout accrue dans le segment des traitements anti-puces. Par contre, on peut relever la fermeté des résultats obtenus par Interceptor (vermifuge) et la belle progression de Fortekor, le médicament des atteintes cardiaques/rénales du chien et du chat. Résultat opérationnel Le résultat opérationnel d'Animal Health a atteint CHF 42 millions. Ce sont 5% de moins qu'au 1er trimestre de l'an dernier mais cela s'explique essentiellement par les charges dues aux acquisitions. La marge d'exploitation a été de 16,7%, soit 1,6 point de moins par rapport au niveau élevé de la période de référence. Nutrition médicale (y compris Nutrition diététique et fonctionnelle) Chiffre d'affaires Le chiffre d'affaires combiné de Nutrition médicale et Nutrition diététique et fonctionnelle a augmenté de 3% en monnaies locales (1% en francs suisses) pour atteindre CHF 375 millions (USD 223 millions). La croissance du chiffre d'affaires de Nutrition médicale a été ferme dans toutes les régions grâce à la poursuite du recentrage sur les marques ombrelles Isosource et Novasource (nutrition par sonde), Resource (suppléments alimentaires à usage thérapeutique) et Impact (immunonutrition), à une concentration sur des segments de pathologies spécifiques et à un élargissement du créneau des produits de soins à domicile. Nutrition diététique et fonctionnelle a légèrement cédé du terrain par rapport à la période de référence, surtout à cause de performances qui restent faibles pour les ventes de jus en Pologne et à des résultats inférieurs aux prévisions dans le segment Aliments et Boissons en Chine, du fait de changements de distributeurs. Le désinvestissement de Nutrition diététique et fonctionnelle d'ici la fin de l'année est en bonne voie. Résultat opérationnel Le résultat opérationnel s'est accru de 28% à CHF 23 millions, dans la mesure où les dépenses en R&D ont été moindres pour Nutrition diététique et fonctionnelle. Les investissements en marketing et distribution ont augmenté chez Nutrition médicale en vue du renforcement des activités de la force de vente. La marge d'exploitation a augmenté de 1,3 point pour atteindre 6,1%. 1er âge et bébés Chiffre d'affaires Le secteur 1er âge et bébés, a continué de progresser plus vite que le marché, avec un chiffre d'affaires en augmentation de 3% en monnaies locales (4% en francs suisses) à CHF 542 millions (USD 323 millions), malgré une augmentation modérée du taux de natalité. Dans son segment le plus important, les aliments 1er âge et pour bébés aux Etats-Unis, Gerber a continué de gagner du terrain avec des initiatives et des programmes de marketing novateurs. La ligne Gerber Wellness a connu une croissance trimestrielle record avec une belle augmentation de 40% du chiffre d'affaires par rapport à la période de référence. En dehors des Etats-Unis, les performances ont également été bonnes, notamment en Amérique latine où les ventes ont augmenté de 11%. La région Asie a également obtenu de bons résultats d'ensemble alors que l'Europe et le Moyen-Orient ont été confrontés à une concurrence accrue. Résultat opérationnel Le résultat opérationnel a augmenté de 10% à CHF 99 millions (USD 59 millions) grâce à des gains de productivité continus et à des investissements moins importants pour le développement et l'introduction de produits par rapport à la période de référence. Ainsi la marge d'exploitation s'est améliorée de 1 point à 18,3%. CIBA Vision Chiffre d'affaires Le chiffre d'affaires du 1er trimestre chez CIBA Vision, a augmenté de 4% en monnaies locales (1% en francs suisses) pour atteindre CHF 428 millions (USD 255 millions), en particulier grâce aux lentilles de contact de la gamme Focus et aux lentilles cosmétiques FreshLook qui ont été introduites au Japon. Dans le domaine de la chirurgie ophtalmologique, Vivarte, un implant de chambre antérieure pour œil phake, a été lancé en Europe et la société a signé un accord avec Presby Corp. pour l'obtention d'une licence mondiale sur des produits innovants destinés à la chirurgie ophtalmologique. Malgré un marché en déclin, les produits d'entretien pour lentilles se sont maintenus grâce à l'introduction de nouveaux produits d'un emploi plus aisé comme SOLO-care PLUS, homologué par la FDA en janvier. Résultat opérationnel Le résultat opérationnel du 1er trimestre a augmenté de CHF 32 millions à CHF 38 millions (USD 23 millions) et la marge d'exploitation a passé de 1,4% à 8,9%. Cette amélioration est essentiellement due à l'absence des charges non récurrentes de CHF 28 millions du 1er trimestre 2001 (intégration de Wesley Jessen). En faisant abstraction de ces dernières, la marge d'exploitation aurait été de 8,0% en 2001 comparé à 8,9% en 2002. Novartis SA (NYSE: NVS) est un leader mondial dans le domaine de la santé, ses activités principales étant centrées sur les produits pharmaceutiques, le consumer health, les génériques, les soins de la vision et la santé animale. En 2001, le Groupe Novartis a réalisé un chiffre d'affaires global de CHF 32,0 milliards (USD 19,1 milliards) et un résultat net de CHF 7,0 milliards (USD 4,2 milliards). Le Groupe a investi environ CHF 4,2 milliards (USD 2,5 milliards) dans la R&D. Basé à Bâle, en Suisse, le Groupe Novartis emploie quelque 72 600 personnes et déploie ses activités dans plus de 140 pays à travers le monde. De plus amples informations sont disponibles sous http://www.novartis.com. Publication des prochains résultats en 2002: - 1er semestre et 2e trimestre (chiffre d'affaires et résultats) 22 juillet 2002 - 9 mois et 3e trimestre (chiffre d'affaires et résultats) 17 octobre 2002 Annexes au rapport financier intermédiaire au 31 mars 2002 1. Méthode comptable retenue pour la préparation des comptes Le présent rapport financier intermédiaire non révisé, portant sur les comptes du 1er trimestre arrêtés au 31 mars 2002, a été établi conformément aux normes comptables utilisées pour la présentation du Rapport financier de l'exercice clos au 31 décembre 2001 et à la norme International Accounting Standard 34 on Interim Financial reporting. Aucune modification significative n'est intervenue depuis le Rapport financier 2001, ni dans la prése 2002 Animal Health En janvier, le Secteur a mené à son terme l'acquisition de deux sociétés spécialisées dans les vaccins pour animaux d'élevage aux Etats-Unis : Grand Laboratories Inc., Iowa et ImmTech Biologies Inc., Kansas. Les résultats combinés pour 2001 ont été d'environ CHF 55 millions (USD 33 millions) et le prix d'acquisition combiné se situe à un minimum de CHF 160 millions, dont CHF 140 millions réglés en American Depositary Shares Novartis. Le prix d'achat final est susceptible d'augmenter selon l'évolution future des ventes et la réalisation d'autres objectifs. Nutrition médicale (y compris Nutrition diététique et fonctionnelle) En février 2002, Novartis annonçait son intention de désinvestir les activités Nutrition diététique et fonctionnelle en fin d'année 2002. 2001 Generics En janvier, ce Secteur a fait l'acquisition de la ligne de produits génériques Apothecon Inc. aux Etats-Unis, rachetée à Bristol Myers Squibb. En avril, le Secteur a acquis Labinca SA, Buenos Aires, Argentine, et Lagap Pharmaceuticals Ltd., Royaume-Uni. Corporate En 2001, le Groupe s'est porté acquéreur de 21,3% des actions avec droit de vote de Roche Holding SA, lesquelles représentent environ 4% de l'ensemble des actions et bons de jouissance de cette société. Ce communiqué fait part de prévisions impliquant des risques connus et inconnus, des incertitudes ainsi que d'autres facteurs qui pourraient rendre les résultats réels matériellement différents des résultats futurs, des performances ou des réalisations annoncées ou impliquées dans de telles déclarations. Certains risques associés à ces déclarations sont résumés dans la version anglaise de ce communiqué, ainsi que dans le formulaire 20-F de Novartis AG le plus récent ( formulaire soumis à la commission américaine des titres et des changes (U.S. Securities and Exchange Commission). Le lecteur est invité à lire attentivement ces résumés. ots Originaltext: Novartis International AG ops Originalpicture: www.newsaktuell.ch/f/galerie.htx?type=obs Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Novartis International AG Novartis Communication CH-4002 Basel Switzerland Tél + 41 61 324 2200 Fax + 41 61 324 3300 Internet Address: http://www.novartis.com [ 017 ]

Ces informations peuvent également vous intéresser: