GastroMed Suisse

"Lancinantes brûlures d'estomac": des médecins spécialisés s'adressent à la population

Ettingen (ots) - Le reflux gastro-œsophagien est un trouble très répandu. Dans les pays industrialisés occidentaux, 10 à 30% de la population adulte souffrent au moins une fois par semaine de ce problème. De nombreuses personnes souffrant de reflux ignorent les origines de leurs symptômes. Elles se soignent elles-mêmes, souvent de façon inefficace, au moyen de médicaments achetés en vente libre en droguerie ou en pharmacie. Si les troubles sont importants, il est recommandé de consulter le médecin. Il existe aujourd'hui des médicaments beaucoup plus efficaces, mais ils doivent être prescrits par un médecin, a expliqué le Prof. Pierre Michetti, médecin-chef de la Division de Gastro-entérologie et d'Hépatologie du Centre Hospitalier Universitaire Vaudois, Lausanne. Les origines du reflux gastro-oesophagien Cette maladie est due à des remontées anormalement fréquentes de suc gastrique dans l'œsophage. Normalement, le sphincter situé entre l'oesophage et l'estomac empêche un tel reflux. Il fait pratiquement fonction de "soupape à sens unique", qui ne permet que le transport des aliments de l'oesophage vers l'estomac. Dans le cas d'un reflux gastro-œsophagien, cette fonction du sphincter est altérée. Le reflux de suc gastrique provoque une irritation de la muqueuse oesophagienne. Chez les patients souffrant fortement de reflux, la muqueuse de l'oesophage développe une inflammation d'abord en surface, puis en profondeur. Elle peut finalement être endommagée, avec la formation d'ulcères. L'acidité est de loin le facteur le plus nocif du suc gastrique. Les symptômes du reflux gastro-oesophagien Les renvois acides, les brûlures d'estomac et/ou les douleurs rétrosternales ou dans la partie supérieure de l'abdomen sont les symptômes typiques. Ils se manifestent généralement 1/2 heure à 3 heures après les repas, et sont souvent déclenchés par une position couchée ou courbée en avant. Dans les cas graves, les symptômes se manifestent pratiquement tout le temps, et pendant la nuit également. L'évolution du reflux gastro-oesophagien Il s'agit en général d'une maladie chronique très désagréable. Bien qu'elle soit presque toujours inoffensive, elle peut fortement altérer la qualité de vie. Elle s'étend généralement sur plusieurs années ou décennies, avec des phases plus ou moins pénibles. Dans les cas graves, les symptômes deviennent constants. Complications possibles Le reflux gastro-oesophagien provoque chez environ 10% des patients une altération (inflammation) de la muqueuse oesophagienne. Chez environ 10% de ces patients particulièrement atteints, la muqueuse oesophagienne normale est remplacée par une muqueuse d'un type anormal pour l'oesophage. Cette muqueuse, nommée "muqueuse de Barrett", peut ensuite évoluer vers la malignité dans environ 10% des cas (cancer de l'oesophage). Le diagnostic Le médecin peut généralement poser le diagnostic de reflux gastro-oesophagien en questionnant soigneusement son patient sur les symptômes décrits ci-avant. On n'effectuera une gastroscopie que si les symptômes sont particulièrement forts ou durent depuis longtemps, sont associés à de la peine à avaler, si le patient est désécurisé, ou si le traitement avec un médicament efficace contre le reflux gastro-oesophagien n'a pas ou pas assez bien résolu le problème. Le traitement L'efficacité des médicaments qui neutralisent l'acidité gastrique (par exemple Alucol(r), Rennie(r), Riopan(r)) n'est que faible et transitoire. Elle reste limitée aux symptômes, sans aucunement influencer l'inflammation de l'œsophage. Ces médicaments étant disponibles en vente libre, de nombreux patients y ont recours, surtout s'ils ne souffrent qu'occasionnellement de symptômes. Les médicaments qui diminuent la production d'acidité gastrique présentent une meilleure efficacité. Dans cette catégorie, les antihistaminiques H2 - disponibles depuis environ 20 ans (par exemple Pepsidin(r), Tagamet(r) ou Zantic(r)) - sont nettement moins efficaces que les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP), qui sont plus récents (Agopton(r), Antra(r), Nexium(r), Pantozol(r), Pariet(r) ou Zurcal(r)). Ces médicaments permettent de faire disparaître les symptômes et l'inflammation de l'œsophage chez presque tous les patients. Les IPP sont admirablement bien tolérés: on ne leur connaît pratiquement pas d'effets indésirables sérieux. Aide gratuite à l'autodiagnostic Le Prof. Michetti, un des initiateurs de la campagne d'information sur les brûlures d'estomac menée dans la Suisse entière, explique: "Il faut faire comprendre aux personnes qui souffrent de façon importante de symptômes de reflux et qui ne prennent pas de médicaments ou prennent des médicaments insuffisants (généralement achetés en vente libre) qu'il existe aujourd'hui d'excellents traitements et qu'ils devraient en parler à leur médecin. Nous avons développé un text d'autodiagnostic en 4 questions, qui permet aux personnes souffrant de symptômes de déterminer rapidement si elles doivent consulter leur médecin". Le test d'autodiagnostic est disponible dans la plupart des cabinets médicaux. On peut également le demander gratuitement par téléphone 0800 717 717 ou le consulter sur Internet à l'adresse www.brulure-estomac.ch. Le test en 4 questions Vérifiez, en répondant par "oui" ou par "non" aux questions ci-dessous, si vous devriez consulter votre médecin. 1) Avez-vous chaque semaine, en journée, une ou plusieurs fois des aigreurs, renvois acides ou brûlures d'estomac ? 2) Avez-vous ce genre de troubles également la nuit lorsque vous êtes couché(e), ou êtes-vous même réveillé(e) par de tels troubles ? 3) Prenez-vous régulièrement des médicaments achetés en droguerie ou pharmacie pour ce problème, sans amélioration notable ? 4) Avez-vous parfois ou souvent des problèmes à avaler, ou avez-vous perdu du poids sans le vouloir ? Si vous avez répondu "oui" à une ou plusieurs de ces questions, il serait bon de consulter votre médecin. Vous pouvez également demander ce questionnaire par téléphone 0800 717 717 ou le consulter à l'adresse Internet www.brulure-estomac.ch. ots Originaltext: GastroMed Suisse Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Adresse de contact pour les médias et matériel d'images: Catwalk Communications Mme Nadia Khashman Weissensteinstrasse 2B Postfach 112 3000 Berne 21 tél. +41/31/380'80'90 fax +41/31/380'80'99 e-mail : nkhashman@catwalk-pr.com GastroMed Suisse Lancinantes brûlures d'estomac Case postale 4107 Ettingen

Ces informations peuvent également vous intéresser: