Essex Chemie AG

Hépatite C: Essex reste en tête

Zurich (ots) - Dans le cadre de la course au nouveau traitement efficace de l'hépatite C, le groupe pharmaceutique leader dans le monde a franchi une étape supplémentaire dans ce domaine en Suisse également. La Essex Chemie AG Luzern (filiale suisse de la Schering Plough Kenilworth N.J., USA) a communiqué que son nouveau traitement combiné de l'hépatite C, PegIntron® plus Rebetol® (peginterféron alfa-2b plus ribavirine), a été autorisé en Suisse par l'Interkantonalen Kontrollstelle (IKS) et est dès à présent disponible en pharmacie. Tout progrès dans le traitement de l'hépatite C est très important pour les personnes touchées et pour leur entourage. Avec l'introduction du traitement combiné PegIntron® plus Rebetol®, la Essex Pharma Luzern AG a franchi une étape supplémentaire dans la lutte contre l'hépatite C. Ce progrès médical permet de libérer de manière durable environ 7 personnes sur 10 infectées par le virus de l'hépatite C1,2). Les résultats cliniques convaincants enregistrés par cette thérapie combinée ont conduit à la délivrance de l'autorisation de ce traitement combiné par les administrations d'enregistrement des USA (FDA), de l'Union Européenne (EMEA) et de la Suisse (IKS) durant ces dernières semaines et ces derniers jours. Comme cela est déjà le cas aux USA et en Europe, la thérapie combinée est proposée dans deux emballages séparés PegIntron® et Rebetol®. En raison de l'efficacité élevée de la combinaison, l'IKS considère que la monothérapie avec l'interféron pégylé est judicieuse uniquement en cas d'intolérance à la ribavirine (Rebetol®). Importance du succès du traitement Pour les personnes touchées, pour leur entourage et pour la société, le succès de la lutte contre l'hépatite C est tout aussi important que celui de la lutte contre le SIDA. Les interférons pégylés représentent depuis quelque temps déjà un grand espoir pour les patients. La combinaison avec la ribavirine diminue désormais la probabilité d'une rechute après la fin de la thérapie. - De un demi à un pour-cent de la population suisse (35 à 70.000) est infecté par le virus de l'hépatite C. - L'hépatite C est une infection virale potentiellement mortelle. Son déroulement est très variable. - Après la phase aiguë, environ 20 pour-cent des personnes infectées sont de nouveau exemptes de virus. Les autres - environ 80 pour-cent - sont touchées par un déroulement chronique pouvant conduire à des troubles de la fonction hépatique, à de graves complications, et au cancer du foie. - Les experts estiment que l'hépatite C conduira à une nouvelle augmentation des complications de santé et des cas de décès, ce qui ne peut être freiné que par une surveillance conséquente et un traitement optimisé. Pharma-économie / Rentabilité Les coûts des complications de l'hépatite C peuvent être nettement réduits par un traitement efficace administré suffisamment tôt. Outre la réduction des coûts de santé et des coûts sociaux, le destin des nombreuses personnes infectées qui ont été contaminées par le virus de l'hépatite C par des flacons de sang conservé autrefois non contrôlé et qui en souffrent aujourd'hui est également concerné. De un demi à un pour-cent de la population suisse (35 à 70.000) est infecté par le virus de l'hépatite C. Ces personnes peuvent désormais bénéficier de ce progrès dans le traitement de l'hépatite C. En cas de reprise orale du communiqué de presse, veuillez utiliser uniquement la dénomination générique et pas de noms de marques afin qu'il soit clair qu'il s'agit d'informations. ots Originaltext: Essex Chemie AG Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Dr. Clemens Jakobi, responsable hépatite, tél. +41 41 368 49 25, mobile +41 79 643 32 41, fax +41 41 368 49 36, e-mail: clemens.jakobi@spcorp.com Dr. Hanspeter Egger, Medical Director, tél. +41 41 368 49 20, fax +41 41 368 49 79, e-mail: hanspeter.egger@spcorp.com Essex Chemie AG, Tribschenstrasse 11, 6005 Lucerne, www.essex.ch [ 015 ]

Ces informations peuvent également vous intéresser: