Baselworld / MCH Group

BASEL 2002 célèbre ses 30 ans de premier événement de l'industrie de l'horlogerie et de la bijouterie

Bâle (ots) - BASEL, le Salon Mondial de l'Horlogerie et de la Bijouterie, a célébré son 30e anniversaire en renforçant une fois de plus sa position en tant que premier événement mondial des articles de luxe. Les 2'195 exposants venus de 40 pays différents ont finalement pris congé de leurs 82'500 visiteurs le 11 avril après huit journées intenses mais extrêmement productives. En dépit d'un ralentissement général de l'économie mondiale et d'un premier trimestre difficile pour les affaires, la plupart des exposants ont enregistré une hausse des commandes pendant BASEL 2002 et sont optimistes pour la deuxième moitié de 2002 qui devrait voir une amélioration des conditions du marché. S'exprimant au nom du salon BASEL, René Kamm, Directeur Salons Mondiaux, a déclaré que tous les indicateurs faisaient apparaître un regain de confiance dans les mois à venir. "Le nouveau concept de design que nous avons introduit cette année - particulièrement dans les halles de prestige - a offert un excellent environnement pour faire des affaires" a indiqué René Kamm. "Je suis sûr qu'en permettant aux exposants de présenter plus efficacement leurs dernières créations et leurs collections les plus en vogue, nous avons créé un climat dans lequel le commerce peut prospérer, et les résultats de BASEL 2002 confirment cette conviction". "BASEL est également devenu un pôle d'attraction pour les médias internationaux. Cette année, 1 966 représentants de médias venus de tous les continents - 1 500 l'an dernier - ont visité le Salon Mondial. A travers l'intérêt grandissant des médias pour notre plateforme, nos exposants profitent également de plus d'attention et d'une résonance accrue dans la presse" Des marchés mondiaux La tendance à la consolidation s'est traduite par le fait que 2001 a enregistré moins de fusions et acquisitions dans l'industrie de l'horlogerie et de la bijouterie qu'à toute autre période de la dernière décennie. Cette prudence du marché est le reflet des conditions économiques actuelles, avec des entreprises qui préfèrent accroître leur part de marché par croissance organique plutôt que par acquisition. Cela continue à se manifester par la diversification des marques d'horlogerie dans la bijouterie et vice versa, une tendance devenue évidente l'an dernier. Parlant de la situation de l'industrie horlogère suisse, Hugues-Olivier Borès, président du Comité des exposants suisses à BASEL, a déclaré que les conditions commerciales au premier trimestre 2002 avaient été difficiles, mais que les perspectives pour le reste de l'année étaient plus optimistes. "Il y a un consensus général au niveau international sur l'émergence des premiers signes d'une reprise, et cette reprise est attendue pour la deuxième moitié de 2002" a-t-il affirmé. Tandis que les Etats-Unis sont restés le plus grand client étranger pour les produits horlogers suisses, Borès a noté que Hong Kong, en tant que plaque tournante de l'Asie, comblait rapidement l'écart. Pour les fabricants d'horlogerie et de bijouterie du monde entier, l'entrée de la Chine dans l'Organisation mondiale du commerce (OMC) représentera des chances sans précédent et un incontestable défi dans les années à venir. La demande de produits de luxe de haute qualité, en particulier ceux des grandes marques européennes, est principalement localisée dans les plus grandes zones urbaines de Chine, qui ont une base de 180 millions de clients potentiels. Cela, combiné à un taux de croissance annuel du secteur de 6,4 %, signifie qu'on s'attend à ce que la valeur du marché de l'horlogerie, de la bijouterie et de leur équipement de production augmente de 13,3 milliards de $ US en 1999 à 23,4 milliards de $ US en 2010. Une réaction de l'industrie Les exposants à BASEL 2002 étaient généralement optimistes à propos des conditions commerciales, particulièrement dans le segment supérieur du marché de l'horlogerie et de la bijouterie de luxe. Un consensus général se dégageait pour estimer qu'en dépit de la morosité récente, il existe des signes positifs de reprise du marché, tous les indicateurs pour 2002 laissant espérer un deuxième semestre plus soutenu et des conditions commerciales particulièrement bonnes en 2003. Marco Mantovani, président de Locman Italy, a déclaré que les commandes, aussi bien pour le marché intérieur que pour l'export, étaient substantiellement en hausse par rapport à l'année dernière et que même aux Etats-Unis il semblait y avoir des signes de reprise économique. Manfred Güntsch, directeur général du Comité des exposants allemands, a annoncé que les affaires à BASEL avaient été meilleures que prévu et donné des motifs d'optimisme malgré l'état actuel de l'économie allemande. Andrea Visconti, président et propriétaire de Giorgio Visconti, a reflété le climat général d'optimisme parmi les exposants de bijouterie. "Nous avons eu un salon BASEL très fructueux, particulièrement à l'extrémité supérieure du marché", a assuré Visconti, "avec tous les indicateurs annonçant une bonne fin d'année." Plus d'espace pour les exposants Cette année, les exposants ont occupé une surface de 95 197m2 (4% de plus que l'an dernier), portant l'espace disponible à sa capacité maximum en utilisant des structures sur deux ou trois étages. Bien que la demande continue à dépasser la capacité, la direction de BASEL a réduit le nombre d'exposants de 2 300 l'année dernière à 2 195, reflet de sa volonté de maintenir et renforcer la qualité de l'expérience du salon. En réduisant le nombre d'exposants, la surface de stand moyenne par exposant a pu être accrue d'un substantiel 9%, offrant un environnement de présentation beaucoup plus confortable pour tous. D'autres améliorations incluent le redéploiement et la réorganisation complète des halles de prestige dans une zone véritablement représentative des marques de joaillerie de luxe exposées. En dépit de ce changement considérable, l'espace continue d'être un problème à BASEL. Le déménagement annoncé des pavillons nationaux vers un nouveau et moderne centre d'exposition à Zurich en 2003 a été, comme l'a admis Jacques Duchêne, président du Comité des exposants de BASEL, "l'une des décisions les plus difficiles et les plus contestées que nous ayons eu à prendre et résulte directement de la pression permanente à laquelle est confrontée la direction pour plus d'espace aux exposants, des aménagements de première classe et plus de chambres d'hôtel. Les avantages de l'ajout de 16 000 m2 de surface d'exposition supplémentaire ont toutefois amplement compensé les inconvénients. Tendances à l'achat Contrairement aux prévisions, les volumes de commande ont été similaires à ceux de l'an dernier, avec un segment supérieur du marché particulièrement à l'abri des influences extérieures. En ces temps d'incertitude, les consommateurs se sont tournés vers des articles plus coûteux, de plus forte valeur personnelle et financière intrinsèque. Cela s'est caractérisé par un glissement vers l'or de plus fort carat et un intérêt accru pour les diamants colorés et les pierres précieuses dans les tons pastel. On a observé d'intéressants changements démographiques dans les habitudes d'achat des consommateurs, et notamment: - la hausse récente de l'achat d'articles pour soi-même. Alors que l'on achetait autrefois des biens de prestige pour en faire cadeau, les particuliers sont désormais tout aussi susceptibles d'acheter pour eux-mêmes - une importante baisse de l'âge moyen des consommateurs qui achètent des articles de prestige, reflétant une plus large distribution de la richesse parmi la jeunesse - une augmentation de la proportion de femmes qui achètent des montres et des bijoux de luxe. Le Panel Un tribunal d'arbitrage international - composé d'experts de l'industrie et de conseillers juridiques - a été mis en place en 1985 pour évaluer les infractions aux droits de protection du commerce dans le cadre de BASEL. Le Panel, nom sous lequel il est connu, se réunit à la demande d'exposants et de non-exposants pour statuer sur des cas de violation de droit de marques déposées ou de brevets. Durant BASEL 2002, le Panel a constaté 23 cas de violation. Ce chiffre est conforme aux années précédentes, 21 affaires ayant été examinées en 2001 et 20 en 2000. Tandis que le problème de l'imitation reste un fléau dans l'industrie, le salon BASEL a réussi à réduire la contrefaçon de marques à un niveau régulièrement bas au moyen de cette institution unique en son genre. BASEL Forum Le Forum BASEL "The Future of Design: Designing the Future", a donné à des dirigeants clés de l'industrie, des gourous du style et aux médias l'occasion d'échanger des vues et de débattre de quelques-uns des problèmes et des défis qui se présentent à l'industrie. Les trois orateurs invités : Tyler Brûlé, directeur de la création chez Wink Media et fondateur de Wallpaper, Michael Hawley, Professeur de technologie des médias au MIT à Boston et John Naisbitt, auteur de Megatrends, ont donné à l'auditoire de nombreuses raisons de réfléchir à la relation entre la technologie et le design. On a notamment remarqué la théorie de John Naisbitt du "High Tech - High Touch" ou de la "technologie avec âme" et les très intéressantes idées de Michael Hawley sur les bénéfices sociaux et pour la santé d'un mariage entre la technologie et les produits de luxe. La Welcome Party La Welcome Party de BASEL a attiré une large assemblée de plus de 2 000 invités au Centre de congrès de Foire de Bâle. La réception a été pour les visiteurs l'occasion de se mêler à des designers, des producteurs et des dirigeants de l'industrie dans une ambiance informelle tout en profitant de divertissements de toute première qualité. Le clou de la soirée a été un concert de Lisa Stansfield qui a interprété ses plus grands succès, et notamment le plus récent : "The Real Thing". Les invités ont également été régalés d'un spectacle d'acrobatie haut en couleurs et exotique ainsi que d'un éblouissant feu d'artifice intérieur. Perspectives d'avenir Anticipant 2003, René Kamm a déclaré que l'équipe de direction de BASEL continuerait à concevoir la plate-forme la plus solide possible pour les exposants et les acheteurs. Le nouveau concept de design inclura un nouveau développement des halles de prestige pour attirer les quelques grandes marques absentes à BASEL 2002 et créera un lieu d'exposition nouveau et moderne à Zurich pour répondre à la forte demande des exposants pour plus d'espace et d'aménagements. BASEL 2003 se déroulera à Bâle et à Zurich (halle de l'Univers) du 3 au 10 avril 2003. ots Originaltext: BASEL 2002 / MCH Messe Basel AG Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Herbert Siegert, PR-Coordinator BASEL 2002 MCH Foire de Bâle SA Boîte postale CH-4021 Bâle Tel. +41/58/206'22'64 Fax +41/58/206'21'90 E-mail: press@baselshow.com Internet: www.baselshow.com UK office: Suzanna Hammond / Sharon Bryant Hammond PR 31 Welbeck Street London W1G 8ET Tél. +44/20/7935'5404 Fax +44/20/7935'5897 E-mail: basel@hammondpr.co.uk Internet: www.baselshow.com

Plus de communiques: Baselworld / MCH Group

Ces informations peuvent également vous intéresser: