Wenger SA

Une légende de la coutellerie helvétique - Réplique du tout premier couteau de soldat fabriqué par Wenger dès 1901

    - Indication: Du matériel iconographique sera diffusé sur Keystone
        par Photopress et peut être téléchargé sous:
        http://www.presseportal.ch/fr/pm/100003381 -  

    Delémont (ots) - C'est une réplique de l'une des plus grandes légendes de la coutellerie suisse que la fabrique Wenger vient de réaliser dans ses ateliers. Produit par Wenger dès 1901, le couteau d'origine a été le tout premier exemplaire commandé par l'armée suisse. C'est à partir de ce modèle que seront déclinées les versions ultérieures du couteau multifonctions, qui deviendra, par la suite, le célèbre couteau suisse. Cette édition limitée à 1893 exemplaires - 1893 étant la date de fondation de la coutellerie Wenger - est en tout points fidèle aux plans de l'époque. Ce modèle numéroté est accompagné d'un facsimilé du dessin technique conservé depuis 107 ans.

    Les plans originaux, datés de janvier 1891, portent la signature de l'Administration du matériel de guerre fédéral, section technique. Ces documents d'archive ont servi, à l'époque, à la fabrication du tout premier couteau commandé par l'armée suisse pour ses soldats. Avec ces plans, Wenger détient l'acte de naissance de l'arrière grand-père du célèbre couteau suisse. A Delémont, la décision a été prise de reproduire une réplique du premier couteau que Wenger a livré à l'Armée. On en construirait exactement 1893 pièces, 1893 étant la date de fondation de la coutellerie.

    Le couteau réalisé est un modèle de savoir-faire artisanal et de bienfacture helvétique. Chaque exemplaire est monté et ajusté à la main par un coutelier. Seules exceptions faites au modèle d'origine, l'acier est en inox et ne rouille plus et la came est plus arrondie, ceci afin de rendre plus douce l'ouverture du mécanisme. La manipulation des différents outils exigeait autrefois un plus grand effort de la part des utilisateurs. Les côtes sont en fibre vulcanisée de meilleure qualité, ce n'est que bien plus tard que l'on trouvera des flancs en métal portant l'écusson suisse. Le couteau est doté d'une lame, d'un tournevis, d'une alêne et d'un ouvre-boîte. L'intérêt historique de cette pièce est incontestable, elle incarne le modèle fondateur d'une légende suisse qui s'exporte partout sur la planète: le couteau multifonctions.

    Chaque modèle numéroté est accompagné d'un certificat d'authenticité. Le tout étant contenu dans un coffret fait de bois et de cuir. Le coffret est lui-même inspiré des malles dont l'armée se servait à cette époque. La boîte peut être ouverte et suspendue à la verticale. Retenu par un aimant, le couteau peut ainsi être exposé dans son support. Les modèles seront vendus par les distributeurs de la marque. Les 1893 pièces réalisées sont destinées aux clients de la coutellerie Wenger, ainsi qu'aux collectionneurs. Cette série limitée fait d'ores et déjà l'objet d'une demande qui dépasse de loin le nombre d'exemplaires réalisés.

ots Originaltext: Wenger SA
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Mme Rebecca Käslin
Directrice de communication chez Wenger SA
E-Mail: rebecca.kaeslin@wenger.ch



Plus de communiques: Wenger SA

Ces informations peuvent également vous intéresser: