IG Impformation / Vaccinformation

Pas de méningite à l'école de recrue

Zurich (ots) - L'armée suisse a lancé pour la première fois ce printemps une campagne de vaccination contre la méningite de type C. Cette campagne se solde par un beau succès. Contrairement à ce qui s'était produit les années précédentes, les écoles de recrues du printemps n'ont enregistré aucun cas de méningite de type C. Au vu du résultat, la campagne sera reconduite lors des prochaines écoles de recrues. Plus avant, aucun cas de méningite de type B, contre laquelle il n'existe pas de vaccin, n'a éclaté durant la même période. Les écoles de recrues du printemps se sont achevées le 24 mai dernier. Grosse nouveauté: les appelés ont pu, s'ils le désiraient, se faire vacciner contre la méningite C lors de l'entrée en service. 86% des recrues ont profité de cette offre gratuite. En outre, 6% des appelés ont déclaré être déjà vaccinés, a indiqué le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports. "En 2001, 50% des cas de méningite qui ont éclaté lors des écoles de recrues étaient de type C. C'est pourquoi l'armée, en collaboration avec l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), a décidé d'offrir gratuitement le vaccin", note le Dr Rolf Huber, chef du service médical de l'armée suisse. "Cette campagne de vaccination est un plein succès. Nous n'avons enregistré aucun cas de méningite C. Il est clair que nous allons répéter l'opération", ajoute le divisionnaire Gianpiero Lupi, médecin chef de l'armée suisse. Une telle mesure de prévention se justifie. Car des études ont montré que dans une école de recrues, le risque d'une infection secondaire est jusqu'à sept fois plus élevé que dans le monde civil. L'armée a employé le vaccin Meningitec(r), autorisé au terme d'une procédure rapide suite à une épidémie de méningites qui avait frappé la Gruyère en 2001. Durant les écoles de recrues du printemps, Vaccinformation est demeurée en contact permanent avec les autorités militaires. Notre association appuie en effet l'initiative de l'armée et de l'OFSP. Elle juge que le succès de la campagne démontre à l'envi le bien fondé de la vaccination. Dans cette perspective, Vaccinformation estime devoir poursuive ses efforts visant à la prise en charge par les caisses maladie du vaccin contre la méningite C pour les autres groupes à risques, à savoir les enfants de 0 à 4 ans, ainsi que les jeunes de 15 à 19 ans. Le vaccin contre la méningite C disponible en Suisse se signale par une tolérance très élevée. Il peut être administré dès l'âge de deux mois, ce qui devrait rassurer les parents qui placent leur enfant dans une crèche ou une garderie. Vaccinformation Vaccinformation est une organisation qui entend lutter contre les maladies que l'on peut prévenir grâce à un vaccin. Son comité est composé de médecins, de scientifiques et de personnes directement concernées. Vaccinformation est soutenue par de nombreuses personnalités politiques. ots Originaltext: Vaccinformation Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Vaccinformation Service de presse Case postale 8099 Zurich Tél. +41/1/430'40'54 Fax +41/1/432'72'87 mailto: info@impformation.ch Internet: http://www.impformation.ch Note aux media: Ce communiqué de Vaccinformation a été mis au point avec la collaboration du médecin chef de l'armée suisse, le divisionnaire Gianpiero A. Lupi, et du chef du service médical de l'armée, le Dr. Rolf Huber

Ces informations peuvent également vous intéresser: