Schweizer Casino Verband / Fédération Suisse des Casinos

Les casinos suisses demandent d'importants amendements au projet de nouvelle loi sur les jeux d'argent.

Berne (ots) - Communiqué de presse

Les casinos suisses demandent d'importants amendements au projet de nouvelle loi sur les jeux d'argent.

Procédure de consultation relative au projet de nouvelle loi sur les jeux d'argent. Dans une réponse commune à la consultation, toutes les 21 maisons de jeu suisses rejettent le projet de nouvelle loi sur les jeux d'argent et demandent d'importants amendements.

Depuis 2007, les chiffres d'affaires des casinos ont baissé de 27 % et les sommes versées à l'AVS et aux cantons de 34%, bien que deux nouveaux casinos aient été ouverts entre-temps. En raison de la réglementation très stricte à laquelle ils sont soumis, les casinos suisses perdent des parts de marché au profit de leurs concurrents nettement moins, voire aucunement réglementés. Les clients des casinos suisses se tournent vers des jeux librement accessibles sur Internet, les pays limitrophes et les clubs de jeu illégaux. Le projet de nouvelle loi sur les jeux d'argent ne résout pas ces problèmes, mais affaiblit la capacité concurrentielle des maisons de jeu et se traduit par un nouveau recul des chiffres d'affaires des casinos et des impôts versées à l'AVS et aux cantons.

Christophe Darbellay, président de la Fédération Suisse des Casinos, a déclaré aujourd'hui : « Le législateur doit se recentrer sur ses objectifs initiaux. Les Suisses doivent pouvoir jouer dans des casinos suisses dûment contrôlés et surveillés et ne pas être amenés à se tourner vers des offres étrangères. Mais il faut pour cela que les joueurs puissent disposer de maisons de jeu attractives dans notre pays. C'est la seule manière de garantir la pérennité des versements destinés à l'AVS et d'éviter que cet argent ne parte à l'étranger. »

Concrètement, la branche des casinos attend de la nouvelle loi sur les jeux d'argent :

   1.	Les jeux de casinos doivent être clairement définis dans
          la loi et permettre une offre concurrentielle. 
   2.	Sur le marché des jeux, les innovations sont capitales. Il
          est inadmissible que des jeux admis au niveau international
          ne puissent être offerts dans les casinos suisses en vertu
          de prescriptions spécifiquement helvétiques. 
   3.	Le nombre actuel de 700 automates de jeux de loterie
          (Tactilo) ne doit pas augmenter (status quo). 
   4.	Aucun tournoi de jeux d'argent en dehors des maisons de
          jeu. Ils constituent la porte d'entrée aux jeux d'argent
          illégaux. 
   5.	L'interdiction des jeux de casino en ligne doit être levée
          au plus vite. 
   6.	La création d'une commission de prévention supplémentaire
          avec 12 membres ne ferait que mener à des doublons. 

Vous trouverez la prise de position intégrale de la branche des casinos (en français) sous www.switzerlandcasinos.ch

Contact:

Pour de plus amples informations :
Christophe Darbellay, président de la Fédération Suisse des Casinos
FSC : Tél. 079 292 46 11
Marc Friedrich, directeur de la FSC : Tél. 079 279 39 62



Ces informations peuvent également vous intéresser: