MIGROS BANK

La Banque Migros augmente son résultat de 1,8%

Zürich (ots) - Elle s'est affirmée dans le contexte de marché difficile du premier semestre 2015. Le résultat d'exploitation a augmenté de 1,8%, en passant à 145 millions de CHF. Le volume hypothécaire et les fonds de la clientèle ont augmenté respectivement de 2,1% et 3,2%.

La croissance des dépôts d'épargne se maintient également en cette période de faibles taux d'intérêt. Depuis le début de l'année, le volume des fonds de la clientèle inscrits au bilan s'est accru de 3,2% à 33,3 milliards de CHF. Les prêts et crédits hypothécaires ont augmenté de 2,1%, totalisant également 33,3 milliards de CHF à fin juin. Dans ce contexte, la Banque Migros a poursuivi de façon conséquente sa politique prudente d'octroi de crédits.

Le produit d'exploitation a baissé de 3,7%, en passant à 294 millions de CHF par rapport à la même période l'année précédente, sous l'effet d'un recul du résultat des opérations d'intérêts de 6,9% à 224 millions de CHF. Cela reflète la nette hausse des coûts de rémunération de la garantie du bilan dans l'environnement des taux négatifs. Le résultat des opérations de com-missions s'est, par contre, développé de manière réjouissante (CHF 43 mio., +4,2%), à l'instar de celui des opérations de négoce (CHF 22 mio., +23,1%).

La baisse du produit d'exploitation a pu être compensée par une réduction équivalente des charges d'exploitation de 3,6%, à 136 millions de francs. Les charges de personnel de 86 millions de CHF ont diminué de 3,0%. En milieu d'année, les effectifs s'élevaient à 1322 collaborateurs à plein temps, dont 72 apprentis. Les autres charges d'exploitation ont baissé encore davantage que les charges de personnel (- 4,8% à CHF 50 mio).

L'un dans l'autre, le bénéfice brut de 158 millions de CHF est en repli de 3,7% par rapport au niveau de l'exercice précédent. Une gestion active des coûts a permis de maintenir au niveau de l'année dernière, soit à 46,3%, le rapport entre les charges d'exploitation et le produit d'exploitation (cost/income ratio). Les correctifs de valeur et les provisions ont également évo-lué favorablement, et les amortissements sur les actifs immobilisés ont eux aussi reculé par rapport à l'exercice précédent. Cela a permis d'augmenter le résultat d'exploitation à 145 mio. de CHF (+1,8%).

Les mandats de gestion de fortune sont eux aussi en nette augmentation, puisque leur crois-sance est équivalente à 15,5% au premier semestre.

Contact:

Matthias Hunn, Marketing de la Banque Migros
Tél.: 044 839 88 03, e-mail: medien@banquemigros.ch


Ces informations peuvent également vous intéresser: