MIGROS BANK

Résultat record pour la Banque Migros

Zürich (ots) - La Banque Migros a poursuivi sa croissance durant l'exercice 2014. Les fonds de la clientèle ont augmenté de 4,8% et le volume des prêts hypothécaires a progressé de 4,6%. Le produit d'exploitation signe un nouveau record à plus de 600 millions de francs. Le bénéfice brut a également atteint un nouveau record, dépassant celui de l'année précédente de 6,1%.

La Banque Migros enregistre toujours un fort afflux de dépôts d'épargne. Le volume total des fonds de la clientèle a progressé en 2014 de 1,5 milliard de francs, soit 4,8%, à 32,3 milliards de francs. Les comptes privés et les comptes Premium enregistrent l'augmentation la plus forte avec +10,6%, suivis des comptes de prévoyance du 2e et 3e pilier (respectivement +6,0% et +8,8%).

Développement toujours positif des prêts hypothécaires

Les prêts hypothécaires ont augmenté de 1,4 milliard de francs ou 4,6% à 32,6 milliards de francs. La Banque Migros a scrupuleusement respecté sa politique prudente d'octroi de prêts. A la date de clôture du bilan, le portefeuille hypothécaire se composait, pour les immeubles d'habitation, à environ 97% de prêts hypothécaires de premier rang avec un taux d'avance pouvant atteindre 67%. Le crédit hypothécaire moyen s'élevait à 304 000 francs pour les propriétés par étage et à 415 000 francs pour les maisons individuelles. La part des prêts hypothécaires à taux fixe représentait plus de 90% du portefeuille hypothécaire global. Quant aux prêts hypothécaires Libor, ils atteignaient 5%.

Progrès dans les opérations sur titres

Le nombre des mandats de gestion de fortune a enregistré une forte progression de 7,2%. Le volume des propres fonds de placement a franchi la barre des 2 milliards de francs.

Produit d'exploitation record

Le produit d'exploitation a progressé de 3,0% à 614 millions de francs, signant ainsi son plus haut niveau dans toute l'histoire de l'entreprise. Le résultat des opérations d'intérêts a progressé de 2,7% à 488 millions de francs, malgré la forte pression concurrentielle sur les prix en matière d'hypothèques. A noter également le développement réjouissant des opérations de commissions (+2,2% à 83 millions de francs) et de négoce (+10,3% à 36 millions de francs). Si l'on ventile le produit d'exploitation par groupes de clients, une moitié est issue du segment Clientèle privée et l'autre des segments Premium Banking et Clientèle Entreprises.

Les charges d'exploitation ont pu être abaissées de 0,3% à 285 millions de francs par rapport à l'année précédente. Les charges de personnel de 174 millions de francs ont été inférieures de 0,8% au niveau de l'année dernière. En fin d'année, l'effectif en équivalent temps plein s'élevait à 1317 collaborateurs contre 1354 un an plus tôt, dont 73 apprentis. Les autres charges d'exploitation n'ont que légèrement augmenté de 0,5% à 111 millions de francs.

Au final, le bénéfice brut a connu une croissance de 6,1% à 329 millions de francs. La situation bénéficiaire globalement réjouissante associée à une gestion maîtrisée des coûts a permis de réduire le rapport entre les charges et les recettes (cost/income ratio) à 46,5%. Cet indicateur s'élevait à 48,0% en 2013. Les correctifs de valeur, les provisions et les pertes ont également connu une évolution favorable, grâce notamment à l'amélioration de la situation des risques. Le résultat d'exploitation a ainsi augmenté de 17,3% à 286 millions de francs. En augmentation de 29,4% à 225 millions de francs, le bénéfice net a enregistré une hausse encore plus sensible, notamment en raison de l'absence de constitution d'une réserve pour risques bancaires généraux durant la période sous revue. Cette évolution s'inscrit dans le contexte d'une politique de provisions modifiée. Au lieu de constituer des réserves latentes en guise de composante des fonds propres comme c'était le cas précédemment, la Banque Migros accumule à présent des fonds propres de base à partir du bénéfice net.

Renforcement du réseau de succursales

La Banque Migros a poursuivi le développement de son réseau de succursales durant l'exercice écoulé. La nouvelle succursale d'Yverdon-les-Bains a ouvert ses portes le 4 avril, ce qui porte le nombre total des sites à 66. Depuis début 2008 et le lancement du développement du réseau des succursales, plus de 20 nouveaux sites ont été inaugurés. L'ouverture d'une succursale supplémentaire est prévue à Meyrin (GE) en 2015.

Développement systématique de l'e-banking et du Mobile Banking

Parallèlement à son réseau de succursales, la Banque Migros développe aussi ses prestations dans le domaine de l'e-banking et du Mobile Banking. C'est ainsi qu'un nouveau système d'accès à l'e-banking a été introduit début janvier 2015, afin d'uniformiser et de simplifier l'accès pour les PC/ordinateurs portables, tablettes et smartphones et de répondre à des exi-gences maximales en termes de sécurité. L'app Mobile Banking de la Banque Migros permet en outre de virer de l'argent rapidement, facilement et en toute sécurité avec des smartphones, même ceux de non-clients. La possibilité d'envoyer, mais aussi de recevoir de l'argent est unique en Suisse. La Banque Migros prévoit de nouvelles innovations en matière de trafic des paiements sans espèces durant l'année en cours, notamment le paiement sans carte de crédit dans les boutiques en ligne.

Perspectives pour l'exercice 2015

La Banque Migros juge prudemment positives les perspectives pour l'exercice 2015. Grâce au solide capital de confiance dont elle bénéficie auprès de ses clients, à ses conditions attrayantes et à des collaborateurs motivés et compétents, mais aussi à son infrastructure orientée vers l'avenir, la Banque Migros est bien armée pour réussir dans un environnement plus difficile.

Contact:

Renseignements complémentaires
Urs Aeberli, Relations publiques, Banque Migros
Tél.: 044 839 88 01, e-mail: media@banquemigros.ch


Ces informations peuvent également vous intéresser: