MIGROS BANK

La Banque Migros a 50 ans - Histoire d'un succès

    Zürich (ots) - 50 ans après sa création, la Banque Migros compte déjà plus de 750 000 clients. En Suisse, elle fait aujourd'hui partie des banques qui affichent les plus forts taux de croissance.

    Le 1er février 1958, la Banque Migros ouvre modestement ses portes au troisième étage de l'immeuble Migros de la Limmatplatz à Zurich, avec trois collaborateurs et un capital-actions de 10 millions de francs. C'est au cours d'un dîner au restaurant Widder de Zurich en compagnie en compagnie de Gottfried Kleiner, le directeur financier de la Migros, que Gottlieb Duttweiler, alors âgé de 69 ans, a l'idée de créer la Banque Migros afin de proposer une véritable alternative aux grandes banques et aux banques cantonales.

    Le credo de G. Duttweiler - le service du client, voilà l'essentiel - devient alors également la devise de la Banque Migros. Il s'agit notamment d'offrir des conditions particulièrement attrayantes aux clients. Dans cette optique, la Banque Migros se dote de structures légères et se montre très vigilante en matière de coûts. Membre de la communauté Migros qui compte deux millions de coopérateurs, la Banque Migros vise uniquement des bénéfices raisonnables permettant la constitution de réserves de sécurité suffisantes. La Banque Migros conserve un profil de risque prudent ainsi qu'en témoigne la faible volatilité des rendements.

    Se distinguer par des conditions attrayantes Dès le début, la Banque Migros emprunte des voies nouvelles: pour rendre l'épargne accessible à une partie plus importante de la population, elle crée en 1958 une obligation de caisse sans coupon d'un nouveau genre qui cumule les intérêts courants avec le capital. Bien que l'offre de produits, outre les obligations de caisse, se restreigne essentiellement aux comptes de dépôt, le nombre de clients passe la barre des 100 000 dès 1966. Dans les années 1970, la Banque Migros enregistre une poussée de croissance supplémentaire lorsqu'elle se diversifie dans les activités hypothécaires et qu'elle s'impose, dans ce domaine également, comme leader en matière de prix ou (conditions)  Progressivement, la Banque Migros étoffe sa présence sur tout le territoire suisse: elle ouvre sa septième succursale à Lugano en 1973, puis s'étend en Suisse romande, avec Genève en 1978. En 1983, après 25 ans d'existence, la Banque Migros compte plus de 200 000 clients, son bilan s'élève à 3 milliards de francs et son volume d'hypothèques totalise 1,5 milliard de francs.

    En 1998, la Banque Migros lance pour la première fois en Suisse une banque virtuelle nommée M-Bancolino. Tous les Finance Shops sont alors équipés d'appareils multimédias capables d'exécuter de nombreuses opérations bancaires. 1998 marque également les débuts de l'e-banking avec l'introduction du service M-BancNet. A l'heure actuelle, plus de la moitié des ordres de paiement et près des trois quarts des ordres de Bourse sont effectués via Internet.

    La Banque Migros poursuit son expansion En 1995, la Banque Migros crée son premier fonds de placement. Aujourd'hui, la gamme clairement structurée de fonds de placement comporte un fonds dédié au développement durable, des fonds en actions, des fonds en obligations ainsi qu'un fonds immobilier pour un patrimoine total de 3,3 milliards de francs. En 2001, la Banque Migros constitue une équipe de gestion d'actifs qui s'occupe désormais de 16 des 20 MI-Fonds. Parallèlement, la Banque Migros parvient à consolider avec succès sa position dans les domaines de la banque privée et de la gestion de patrimoine. Le segment Premium Banking contribue depuis pour plus d'un tiers aux revenus des opérations avec la clientèle. En 2005, la Banque Migros introduit pour la première fois sur le marché un Ticket Fee pour les transactions boursières: indépendamment du volume de la transaction, une commission forfaitaire de 40 francs s'applique aux ordres transmis via Internet. Cette commission s'élève à 100 francs si l'ordre passe par un conseiller à la clientèle. Le nombre des transactions boursières a depuis plus que doublé.

    50 après sa création, la Banque compte désormais plus de 750 000 clients. A la fin 2007, le total du bilan affiche 29 milliards de francs et le volume des hypothèques représente 23 milliards de francs. Dans le domaine des hypothèques, des fonds d'épargne et des obligations de caisse, la Banque Migros fait partie des cinq premières banques suisses. Au cours des 20 dernières années, le portefeuille hypothécaire a progressé en moyenne de 10,0% par an, contre une croissance annuelle de 5,1% pour le marché. La part de marché a durant cette période doublé pour s'établir à 3,4%. S'agissant des fonds d'épargne et des obligations de caisse, leur part de marché sont respectivement passées de 2,1 à 5,2% et de 1,0 à 5,2%.

    La Banque Migros entend continuer à consolider sa présence sur le marché suisse dans les années à venir. Elle a prévu d'ouvrir 18 nouvelles succursales d'ici 2009, ce qui portera leur nombre de 45 actuellement à 63.

Contact: Harald Nedwed, Président de la Direction générale Téléphone: 044 229 86 14, e-mail: harald.nedwed@migrosbank.ch



Plus de communiques: MIGROS BANK

Ces informations peuvent également vous intéresser: