ATCE Agence tunisienne de communication

Les réalisations de la Tunisie dans le domaine des droits de l'homme exposées à Genève

    Tunis/Genève (ots) - A l'occasion de son passage devant le mécanisme d'examen périodique universel du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU, le 8 avril 2008 au Palais des Nations à Genève, la Tunisie a présenté un rapport détaillé sur ses réalisations en matière de protection des droits de l'homme ainsi que sur les mesures mises en oeuvre pour les renforcer et à en développer la culture.

    Rappelant l'engagement de la Tunisie en faveur de la promotion des droits de l'homme qui s'est traduit notamment par la ratification des instruments internationaux de protection des droits humains et l'adoption de législations nationales appropriées, le ministre tunisien de la Justice et des droits de l'homme M. Béchir Tekkari a porté à la connaissance de l'assemblée les multiples mesures arrêtées récemment par la Tunisie en vue de donner un nouvel élan à la dynamique de la protection des droits de l'Homme et à la coopération avec les organes onusiens et régionaux.

    Le ministre tunisien a, notamment, rappelé la décision prise par la Tunisie d'accueillir des rapporteurs spéciaux aussi bien du Conseil des droits de l'Homme que de la Commission africaine des droits de l'Homme et des peuples, tout comme l'accord donné à Human Rights Watch pour effectuer des visites dans les institutions pénitentiaires du pays, comme le fait déjà le Comité international de la Croix Rouge. La Tunisie a également décidé de présenter divers rapports périodiques sur l'application des conventions internationales qu'elle a ratifiées. Une instance chargée du suivi des recommandations des différents organes des traités, ainsi que celles du Conseil des droits de l'Homme sera également crée auprès du Coordonnateur général des droits de l'Homme, a réaffirmé le ministre Tekkari, afin "de favoriser leur application effective"

    Dans le but de renforcer davantage le système national de protection des droits humains, un projet de loi est actuellement à l'examen au parlement, qui vise, a rappelé M. Tekkari, à doter le Comité supérieur des droits de l'Homme et des libertés fondamentales d'un statut législatif qui consacrera son autonomie juridique et son indépendance, en élargissant ses attributions (auto-saisine,  visites inopinées dans les lieux de détention, requêtes individuelles) et en approfondissant ses moyens d'action pour lutter contre toute atteinte aux droits de l'Homme.

    Le ministre a, par ailleurs, souligné le retrait de réserve sur la Convention des droits de l'enfant, ainsi que l'adhésion du pays au protocole facultatif à la Convention internationale sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'encontre des femmes, "qui consacre l'orientation claire de la Tunisie et ses efforts continus en vue de promouvoir davantage le statut de la femme et de consolider et sauvegarder ses droits". La Tunisie a également décidé l'approbation de la Convention relative aux droits des personnes handicapées et du protocole facultatif se rapportant à cette convention.

    Le ministre tunisien a rappelé la déclaration du Président Zine el Abidine Ben Ali qu'il n'ordonnerait plus de sentence d'exécution de peine capitale,  confirmant ainsi l'abolitionnisme de fait pratiqué par la Tunisie depuis 1991.

    M. Tekkari a, en outre, réaffirmé l'engagement de la Tunisie à promouvoir les droits de l'homme dans leur globalité, qu'il s'agisse des droits civils, politiques, économiques et sociaux, une démarche qui a permis à la Tunisie, a souligné le ministre, de réaliser le développement intégral du pays et d'assurer le progrès social des citoyens, cités en exemple par les institutions internationales.

ots Originaltext: ATCE-Agence Tunisienne de Communication Exterieure
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
M.Ali Cherif
Tél.: +41/79/544'58'71



Plus de communiques: ATCE Agence tunisienne de communication

Ces informations peuvent également vous intéresser: