ATCE Agence tunisienne de communication

Classement de compétitivité du World Economic Forum: La Tunisie, leader du monde africain et arabe 30e au classement mondial

    Tunis, Genève (ots) - Le classement 2006-2007 des pays les plus compétitifs du monde, réalisé chaque année par le World Economic Forum (WEF), souligne l'excellent résultat de la Tunisie, 30ème au classement mondial, pays le mieux noté de l'ensemble des Etats d'Afrique et du monde arabe.

    Le rapport du WEF, intitulé Global Competitiveness Report 2006, est effectué sur la base d'un sondage réalisé auprès de 11'000 chefs d'entreprises dans 125 pays. Il précise que la Tunisie a progressé de 7 places en une année en raison "d'avancées institutionnelles significatives."

    Une progression de sept rangs

    Cette performance démontre, plus que jamais, que la compétitivité de l'économie tunisienne est sur une courbe ascendante.  Elle ne cesse de s'améliorer d'année en année. Elle gagne, en 2006, sept places par rapport à 2005 (elle était classée 37ème). Selon les auteurs du rapport, un panel d'économistes de renommée mondiale, avec ce bond en avant, "Tunis récolte ainsi le fruit d'avancées institutionnelles significatives".

    La Tunisie, qui joue désormais dans la cour des grands, devance une vingtaine de pays européens comme le Portugal (34ème), la Slovaquie (37ème), Malte (39ème), l'Italie (42ème), la Grèce (47ème).

        Indicateurs détaillés

    La Tunisie occupe des places de premier plan à l'échelle mondiale dans plusieurs sous-rubriques: 3ème en termes de sa capacité d'éviter le "gaspillage des dépenses publiques" (après Singapour et l'Islande),  4ème en matière "d'acquisition par le gouvernement de produits technologiques" (après Singapour, La Malaisie,Taïwan et le Japon), 5ème en matière de coût de politique agricole (après la Nouvelle-Zélande, La Zambie, La Malaisie et L'Indonésie), 10ème parmi les pays les moins touchés par le "favoritisme dans les décisions des fonctionnaires gouvernementaux", (après la Nouvelle-Zélande, Danemark, Finlande, Pays-Bas, Singapour, Allemagne, Norvège, Suède et Suisse et devançant tous les autres pays développés y compris la France et les Etats-Unis).

    Autres classements qualitatifs dans des sous rubriques forts sensibles. La Tunisie est classée  11ème ne matière de qualité du système d'éducation, 13ème en termes de confiance dont bénéficient les hommes politiques auprès de l'opinion publique, 17ème pour le lancement dans des délais compétitifs de projets économiques, 23ème parmi les pays qui souffrent le moins de "détournement de fonds publics", 24ème dans la sous rubrique "fiabilité des services de police" et 28ème concernant les relations du travail.

    Ce rapport, dont l'impact sur le monde des affaires est considérable, est très attendu par les investisseurs. Ces derniers programment leurs investissements et placements futurs en fonction de ses analyses et classement.

    Le rapport a été élaboré sur la base des résultats d'une enquête qui a touché 11 000 Chefs d'entreprises auxquels l'enquêteur, en l'occurrence le Forum de Davos, leur a demandé "où fait il bon d'investir?".     La Banque mondiale confirme

    Ce classement du WEF est conforté par la Banque Mondiale, à l'occasion d'une visite officielle à Tunis. La délégation de la Banque Mondiale, conduite par M. Théodore Ahlers, directeur du département Moyen Orient - Afrique du Nord, a relevé "la justesse des choix tunisiens en matière d'économie de la santé et de promotion du développement humain."

ots Originaltext: ATCE Agence tunisienne de communication extérieure
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Tunisie
Agence tunisienne de communication extérieure
M. Tahar Triki
tél.:  +216/71'335'198
Email: com@intercom.tn

Suisse:
Azconsulting
Philippe Amez-Droz
tel.:  +41/22/786'76'86
Email: az@azconsulting.ch



Plus de communiques: ATCE Agence tunisienne de communication

Ces informations peuvent également vous intéresser: