ATCE Agence tunisienne de communication

La Tunisie célèbre les droits de la femme: 50e anniversaire du Code du statut personnel

Tunis/Genève (ots) - La Tunisie a célébré, le 13 août 2006, l'adoption il y a 50 ans du Code du statut personnel, texte de loi promulgué au lendemain de l'indépendance nationale par le président Bourguiba et que le président Ben Ali a élevé au rang constitutionnel. Le Code du statut personnel avait conféré à la femme tunisienne des droits considérés alors comme révolutionnaires. De nombreuses célébrations ont été organisées dans tout le pays sur le thème: "Le Code du statut personnel: modernité, égalité et partenariat". Dans son discours, le Président Zine El Abidine Ben Ali a rappelé que le Code du statut personnel "a ouvert à la femme, à la famille et à la société de vastes perspectives de progrès sur le chemin de la liberté et de l'égalité." Il a rendu hommage au leader Habib Bourguiba pour le rôle déterminant qu'il avait assumé quelques mois seulement après la proclamation de l'indépendance de la Tunisie, "confirmant le rôle précurseur de la Tunisie dans le domaine de l'émancipation et de la promotion sociale". Adopté en 1956 et toujours renforcé depuis Le Code du statut personnel confirmait le rôle précurseur de la Tunisie dans le domaine de l'émancipation et de la promotion sociale ainsi que le dynamisme, l'Ijtihad et l'esprit éclairé qui ont toujours caractérisé ses élites, "loin de tout immobilisme et de repli sur soi, en plus de l'entente et de la complémentarité qui régnaient en permanence entre les leaders du mouvement national et les chefs de file illustres du mouvement réformiste" a souligné le chef de l'Etat. En 1993, le président Ben Ali a étendu le Code avec l'adoption de nouvelles dispositions portant notamment sur la tutelle des enfants, le remplacement de la notion d'obéissance par le principe de la coopération et du respect mutuel entre époux, la modernisation des dispositions et procédures du divorce, entre autres. La femme: rempart contre l'extrémisme Le Président Ben Ali a déclaré que la femme contribue, aujourd'hui, "à l'ère du Changement, à la consécration des choix et des orientations de la Tunisie, au renforcement du développement national intégral, à la préservation de l'identité nationale contre toutes les formes de défiguration et de dissolution, et se dresse en rempart inexpugnable contre les apôtres de la marginalisation et de l'extrémisme." Le président Ben Ali a annoncé une extension du Code en matière de droit au logement au profit de la mère ayant la garde des enfants et un projet de loi destiné à unifier l'âge minimum au mariage, en le fixant à 18 ans pour les jeunes des deux sexes. Grâce aux actions entreprises depuis le 7 novembre 1987 par le Président Ben Ali, la promotion de la femme s'est étendue à l'ensemble du pays. En 2006, les universités et écoles supérieures tunisiennes comptent 57% de jeunes filles. Droits de la femme arabe Le chef de l'Etat tunisien a évoqué l'appel qu'il avait lancé en 2004, lors du Sommet arabe tenu à Tunis, afin que la promotion des droits de la femme arabe soit considérée comme un axe fondamental du processus de développement et de modernisation des sociétés arabes. "La Tunisie, a souligné le Président Ben Ali, a prouvé que l'émancipation politique est indissociable de l'émancipation sociale (...) et que l'oeuvre civilisationnelle globale ne peut être parachevée sans un partenariat actif et équilibré entre l'homme et la femme." ots Originaltext: ATCE Agence tunisienne de communication extérieure Internet: www.presseportal.ch/fr Contact: Philippe Amez-Droz Manager AZconsulting Relations Publiques, Genève Tél. +41/22/786'76'86 Fax +41/22/786'76'87 E-Mail:az@azconsulting.ch Internet: http://www.azconsulting.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: