ATCE Agence tunisienne de communication

Elections présidentielle et législative en Tunisie: Le Président Ben Ali annonce la tenue des élections le 24 octobre 2004

    Tunis (ots) - Le Président de la République de Tunisie, Zine el Abidine Ben Ali, a annoncé, dans un message tenu le 20 mars 2004 à l'occasion de la célébration du 48e anniversaire de l'indépendance du pays, que les éléctions présidentielle et législatives auront lieu le 24 octobre 2004. "Ces élections seront une occasion renouvelée pour aller encore plus en avant sur la voie de la construction démocratique, à la lumière des mesures et amendements adoptés à cette fin" a déclaré en substance le Chef de l'Etat.

    "Nous offrirons aux pays amis qui le désirent, l'opportunité d'en suivre le déroulement et les résultats, afin qu'ils se rendent compte du degré de maturité de notre peuple, et puissent prendre la mesure de notre attachement à la sincérité de l'opération électorale et au respect de la loi et des valeurs démocratiques" a notamment affirmé le Président de la République tunisienne.

    Les cartes d'électeurs seront distribuées dans le courant de la dernière semaine du mois de mai 2004. Le Président s'est adressé à la jeunesse du pays en annonçant une réduction de 50% des tarifs de l'internet dans les maisons de jeunesse instituées partout dans le pays. Les zones rurales, les institutions et les clubs de jeunes ont été appelés à appliquer un tarif symbolique.

    Le Chef de l'Etat, qui a renforcé les prérogatives du Conseil constitutionnel et procédé à la révision du code électoral, a également annoncé la création d'un observatoire national des élections qui regroupera des personnalités nationales connues pour leur compétence, leur expérience, et qui aura à surveiller le déroulement des élections, dans leurs différentes étapes.

    Tout en préservant le caractère présidentiel du régime politique, la réforme du Conseil constitutionnel, adoptée en mars 2002, prévoit la mise en place de nouveaux mécanismes visant à élargir la représentation populaire, à enrichir la fonction législative et à conférer une nouvelle dynamique à la vie politique, à travers, notamment, la création d'une deuxième chambre et l'institutionnalisation du dialogue parlementaire.

    Par ailleurs, le Conseil constitutionnel a été élevé au rang de pilier fondamental de l'Etat de droit et des institutions à travers l'élargissement de ses compétences et le renforcement de la neutralité et de l'indépendance de ses membres.

    Pour plus d'information : www.infotunisie.com

ots Originaltext: ATCE, Agence tunisienne de communication extérieure
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
AZConsulting
Relations Publiques
Genève
Philippe Amez-Droz
Fax        +41/22/786'76'87
E-Mail: pad@azconsulting.ch



Ces informations peuvent également vous intéresser: