Schweizerischer Nationalfonds / Fonds national suisse

Dans l'univers des émotions

Bern (ots) - Le psychologue David Sander est un spécialiste des émotions et de leurs effets sur les fonctions cognitives. Ses recherches se situent au carrefour de différentes disciplines. Pour ses travaux, ce chercheur se voit décerner le Prix Latsis national 2013.

David Sander est chercheur en sciences affectives. Ce domaine rassemble les différentes disciplines qui s'intéressent aux émotions: humanités, neurosciences, informatique, droit, économie et psychologie. Convaincu que les analyses conceptuelles de la philosophie sont susceptibles d'enrichir la recherche en psychologie, au même titre qu'une meilleure compréhension des mécanismes cérébraux, ce professeur de psychologie défend une approche multiple. Il considère l'image de synthèse, la psychophysiologie, l'IRM fonctionnelle, l'olfactométrie ou encore la réalité virtuelle comme autant d'alliées, permettant d'en apprendre davantage sur l'esprit humain. Pour ses recherches, il se voit décerner le Prix Latsis national 2013.

Psychologie et mathématiques

Passionné d'expérimentation, David Sander dirige le Pôle de recherche national (PRN) "Sciences affectives" et le Centre interfacultaire en sciences affectives de l'Université de Genève. Ce dernier dispose d'un laboratoire qui permet de mener des expériences complexes concernant les émotions et leurs effets sur les fonctions cognitives, comme la prise de décision, la mémoire ou l'attention.

David Sander est venu aux émotions par les sciences cognitives. Après avoir entamé des études de psychologie et de mathématiques appliquées à Paris, il met le cap sur Lyon en 1996, où vient de s'ouvrir une formation en sciences cognitives, et commence à appliquer ces outils aux émotions. Son objectif: identifier grâce à une multiplicité d'approches les mécanismes qui gouvernent l'émotion, et dégager des schémas prédictifs.

Une petite révolution

Pour relever le défi, David Sander s'intéresse notamment au processus d'évaluation par lequel nous percevons la valeur affective des événements. En 2003, il provoque une petite révolution avec la publication d'un article, qui remet en question la fonction attribuée jusque-là à l'amygdale.

Alors que la perspective dominante considère à l'époque cette structure cérébrale en forme d'amande comme le "centre de la peur", David Sander propose une hypothèse à contre-courant: l'amygdale aurait une fonction beaucoup plus large, celle d'évaluer la pertinence des événements, en nous informant sur ce qui est important pour nous, en fonction de nos buts, de nos valeurs et notre bien-être du moment. Avec son hypothèse, il remet les émotions en connexion au coeur de l'esprit.

Approche multiple

Depuis 2013, David Sander est professeur ordinaire au sein de la Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation à l'Université de Genève. Auteur scientifique prolixe, il a même cosigné un livre de vulgarisation pour enfants consacré aux émotions. Pour l'heure, le chercheur et ses collègues étudient cinq composants propres à toutes les émotions: la réaction physiologique, la tendance à l'action, l'évaluation, l'expression (faciale, vocale et corporelle), et le sentiment subjectif. Leurs projets abordent la dynamique cérébrale des émotions, la nature des émotions déclenchées par des odeurs, ou encore l'effet de facteurs sociaux sur les émotions.

Horizons, le magazine suisse de la recherche, dresse un portrait détaillé de David Sander dans sa dernière édition qui vient de paraître: www.fns.ch > Actuel > Magazine de recherche Horizons

Les prix de la Fondation Latsis

La Fondation Latsis a été créée en 1975 à Genève par la famille grecque Latsis. Le Fonds national suisse attribue le Prix Latsis national sur mandat de la fondation. Il existe également quatre Prix Latsis universitaires dotés de 25'000 francs chacun (décernés par les Universités de Genève et de Saint-Gall, par l'EPFZ et l'EPFL).

Doté de 100'000 francs suisses, le Prix Latsis national est une des distinctions scientifiques les plus importantes en Suisse. Sur mandat de la Fondation Latsis internationale, le FNS décerne ce prix chaque année à de jeunes chercheuses et chercheurs âgés d'au maximum 40 ans en récompense de travaux scientifiques remarquables menés en Suisse.

La remise de ce prix, le trentième depuis sa création, aura lieu le 16 janvier 2014 dès 10h30 à l'Hôtel du gouvernement (Rathaus) à Berne. Cette manifestation est ouverte à tous les médias. Il est possible de télécharger une photo de David Sander sur: www.fns.ch > Médias > Communiqués de presse

Contact:

Adresse du lauréat:
Prof. David Sander
Faculté de Psychologie et des Sciences de l'Education
Université de Genève
Bld du Pont d'Arve 40
CH-1205 Genève
+41 22 379 92 12
david.sander@unige.ch



Plus de communiques: Schweizerischer Nationalfonds / Fonds national suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: