Schweizerischer Nationalfonds / Fonds national suisse

Âge des premiers pas: aucun lien prouvé avec l'intelligence
Développement des enfants: variable et difficilement prévisible

Bern (ots) - En moyenne, les enfants font leurs premiers pas sans aide à l'âge de douze mois. De nombreux parents vivent cet événement comme une expérience décisive. Pourtant, le moment où cela arrive n'a apparemment aucune importance; les enfants qui commencent à marcher plus tôt ne se révèlent par la suite ni plus intelligents ni plus adroits au niveau moteur. Telle est la conclusion à laquelle parvient une étude soutenue par le Fonds national suisse (FNS).

Etant donné que les parents accordent beaucoup d'attention à leurs enfants, ils les comparent souvent avec les autres autour des bacs à sable et sur les places de jeux. Nombreux sont ceux qui craignent que leur enfant soit en retard dans son développement intellectuel lorsqu'il commence à se tenir droit ou à marcher un peu plus tard que les autres. A l'aide d'une évaluation statistique des données concernant le développement de 222 enfants nés en bonne santé (*), des chercheuses et des chercheurs de l'équipe d'Oskar Jenni, de l'Hôpital de l'enfance de Zurich, et de Valentin Rousson, de l'Université de Lausanne, sont parvenus à la conclusion que la plupart de ces craintes sont injustifiées.

Variations considérables Au cours de l'étude longitudinale zurichoise, les pédiatres ont suivi de près l'évolution de 103 filles et de 119 garçons. Les scientifiques ont examiné les enfants sept fois durant leurs deux premières années; puis, à l'âge de la scolarité, ils leur ont fait passer des tests de motricité et d'intelligence tous les deux ou trois ans. Les résultats montrent que les enfants commencent à s'asseoir entre 4 et 13 mois, et en moyenne vers 6,5 mois. Pour ce qui est des premiers pas, ils débutent entre 8,5 et 20 mois, et à 12 mois en moyenne. Les variations sont donc considérables.

Les chercheurs n'ont trouvé aucun lien entre l'âge auquel les enfants acquièrent ces facultés motrices fondamentales et les résultats que ceux-ci obtiennent entre l'âge de 7 à 18 ans dans les tests d'intelligence et de motricité. En d'autres termes, les enfants qui commencent à marcher plus tard que les autres sont tout aussi adroits et intelligents que ceux qui marchaient déjà très tôt.

Plus de sérénité Bien que les premiers pas que leur enfant fait de manière autonome soit vécu comme un événement capital par la plupart des parents, le moment auquel cela arrive ne joue manifestement aucun rôle. "Je conseille donc aux parents de ne pas s'inquiéter si leur enfant ne commence à marcher qu'à 16 ou 18 mois", explique Oskar Jenni. Ces résultats ne signifient toutefois pas qu'il ne faut pas faire attention à l'âge auquel l'enfant fait ses premiers pas seul; après 20 mois, si un enfant ne marche pas encore de manière autonome, des examens médicaux sont indiqués.

(*) Oskar G. Jenni, Aziz Chaouch, Jon Caflisch, Valentin Rousson (2013). Infant motor milestones: poor predictive value for outcome of healthy children. Acta Paediatrica online. doi:10.1111/apa.12129 (Copie disponible auprès du FNS; e-mail: com@snf.ch)

Le texte de ce communiqué de presse est disponible sur le site Internet du Fonds national suisse: www.fns.ch > Médias > Communiqués de presse

Contact:

Prof. Oskar Jenni
Service de pédiatrie du développement
Hôpital de l'enfance de Zurich
Steinwiesstrasse 75
CH-8032 Zurich
Tél.: +41 (0)44 266 77 51
E-mail: oskar.jenni@kispi.uzh.ch



Plus de communiques: Schweizerischer Nationalfonds / Fonds national suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: