Schweizerischer Nationalfonds / Fonds national suisse

FNS: Rapport annuel 2010 du Fonds national suisse

Bern (ots) - Recherche fondamentale: 17% de requêtes en plus

En 2010, les chercheurs ont soumis nettement plus de requêtes auprès du Fonds national suisse (FNS) que les années précédentes. Avec une hausse de 17% par rapport à 2009, la demande a véritablement bondi, renforçant d'autant la concurrence pour obtenir des fonds. Le FNS a accordé un nombre record de subsides en 2010, soit 726 millions de francs (+2,7% par rapport à 2009).

Le FNS est confronté depuis plusieurs années à une demande accrue de financement émanant des chercheurs. Depuis 2007, dans son instrument principal, l'encouragement de projets, il fait face à une croissance annuelle moyenne de 10% du nombre de requêtes. Et cette croissance de la demande s'est renforcée: selon le Rapport annuel 2010 publié par le FNS, le nombre de requêtes a connu une croissance exponentielle de 17% l'an dernier, pour atteindre un total de 2'784 requêtes, pour une valeur de 1,1 milliard de francs. Ce phénomène ne se manifeste pas seulement dans l'encouragement de projets: les moyens dédiés à l'encouragement de la relève sont aussi plus fortement sollicités.

La recherche va bon train En 2010, le FNS a octroyé un nombre record de subsides pour un montant total de 726 millions de francs (soit +2,7% par rapport à 2009). Ces fonds ont permis de soutenir près de 3'100 requêtes de recherche. 24% des subsides accordés ont été alloués aux sciences humaines et sociales, 34% aux mathématiques, sciences naturelles et de l'ingénieur, et 42% à la biologie et médecine.

Une bonne évaluation n'est pas pour autant une garantie de financement Les moyens supplémentaires mis à disposition du FNS peinent à suivre cette croissance constante de la demande. En conséquence, le FNS doit malheureusement toujours plus souvent renoncer à soutenir des projets de recherche qui sont pourtant de bonne qualité. Dans l'encouragement de projets, le taux de réussite des chercheurs a reculé de 5 points en 2010 pour s'établir à 56%, une baisse déjà vécue en 2009. Même si les chercheurs ne réclament, en moyenne, pas davantage de moyens pour un projet donné, seules 42% des requêtes ont pu être soutenues (ce taux s'élevait à 45% en 2009).

Pour les principaux instruments de l'encouragement de personnes que sont les postes de professeurs boursiers et les subsides Ambizione, le taux de réussite se situait en 2010 respectivement à 22% et 28%.

Motifs expliquant la hausse Le FNS interprète cette hausse des requêtes par l'augmentation du nombre de collaborateurs scientifiques dans les hautes écoles suisses, le dynamisme des chercheurs en Suisse et une pression concurrentielle constante en vue d'obtenir des fonds tiers. Les subsides overhead introduits en 2009, qui sont destinés à compenser les frais indirects occasionnés par les projets soutenus, ont certainement renforcé l'attractivité du FNS.

Priorités de la période 2012 à 2016: encouragement de la relève scientifique et de la recherche orientée vers l'application En 2010, le FNS a présenté aux autorités fédérales ses buts stratégiques pour 2012-2016. Ces derniers visent à rendre la place scientifique suisse plus attrayante pour la relève et à renforcer la compétitivité internationale des chercheuses et chercheurs helvétiques. Le FNS veut aussi apporter un soutien accru à la recherche fondamentale orientée vers l'application et au transfert de savoirs et de technologies.

Les mesures du programme pluriannuel pouvant être mises en oeuvre sans moyens financiers supplémentaires ont déjà été lancées par le FNS. La réalisation de toutes les autres mesures, en particulier dans l'encouragement de la relève, est tributaire de moyens financiers supplémentaires. Sans une croissance substantielle du financement fédéral, le FNS ne parviendra pas à réaliser les innovations nécessaires et à stabiliser les taux de réussite pour les requérants.

Le Fonds national suisse (FNS) Le FNS est la principale institution suisse d'encouragement de la recherche scientifique. Sur mandat de la Confédération, il encourage toutes les disciplines, de la philosophie à la biologie en passant par les nanosciences ou la médecine. Mises en concurrence les unes avec les autres, les requêtes sont soumises à évaluation selon une procédure de «peer-review» menée aux niveaux national et international. Cette procédure permet au FNS de garantir la qualité des projets financés par les fonds publics. Pour de plus amples informations: www.fns.ch

A commander/à télécharger: Vous pouvez vous procurer gratuitement le Rapport annuel 2010 en allemand, en français et en anglais ainsi que d'autres publications du FNS à l'adresse suivante: www.fns.ch > Portrait > Publications

Fonds national suisse Service de presse et d'information Wildhainweg 3 Case postale 8232 CH-3001 Berne e-mai: pri@snf.ch Tél.: +41 (0)31 308 23 85

Le texte de ce communiqué de presse peut être consulté sur la page Internet du Fonds national suisse: www.fns.ch > Médias> Communiqués de presse

Contact:

Helen Zwahlen-Jaisli
Fonds national suisse
Service de presse et d'information
Tél.: +41 (0)31 308 23 78
e-mail: hzwahlen@snf.ch



Plus de communiques: Schweizerischer Nationalfonds / Fonds national suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: