Schweizerischer Nationalfonds / Fonds national suisse

FNS: Lancement du Programme national de recherche «Cellules souches et médecine régénérative» (PNR 63)

    Bern (ots) - Renforcer la recherche sur les cellules souches en Suisse

    On fonde de grands espoirs sur les cellules souches, comme celui de vaincre des maladies incurables, mais on ignore encore le détail de leur fonctionnement. Le rôle du PNR 63, qui vient de démarrer, est de consolider les bases scientifiques dans ce domaine pour de futures applications médicales en Suisse.

    Sans cellules souches, les blessures ne cicatriseraient pas; le sang, la peau et d'autres tissus ne se renouvelleraient pas. Sans ces petites merveilles biologiques, les êtres vivants ne pourraient ni se reproduire, ni survivre. Ces cellules représentent donc l'un des domaines les plus passionnants de la biologie. Continuellement, d'impressionnants résultats sont publiés, de nouvelles portes s'ouvrent tandis que d'anciennes se ferment. L'espoir fondé sur les cellules souches est grand: on attend d'elles qu'elles expliquent comment l'être humain, l'animal et les plantes se développent - mais aussi qu'elles permettent de soigner différentes affections, comme la maladie de Parkinson ou le diabète de type 1. Pourtant, la pression exercée sur la recherche pour qu'elle repousse au plus vite les limites des applications thérapeutiques recèle aussi des risques. Comme celui de procéder à des essais cliniques avant d'avoir intégralement cerné les conséquences de l'introduction de cellules souches dans un organisme vivant. C'est dans ce contexte que se fait le lancement du Programme national de recherche «Cellules souches et médecine régénérative» (PNR 63): les projets sélectionnés relèvent de la recherche fondamentale. Il s'agit de mieux comprendre le fonctionnement des cellules souches. L'objectif de ce PNR est de contribuer à la constitution d'une base de connaissances de qualité pour de futures applications médicales. Par ailleurs, il s'agit de soutenir la recherche sur les cellules souches en Suisse et de promouvoir la relève dans ce domaine.

    De la cicatrisation aux tumeurs cérébrales Le PNR comporte en tout 12 projets. Ces derniers couvrent un large spectre de la biologie des cellules souches. La recherche se fait sur des cellules souches humaines adultes, ainsi que sur des cellules souches embryonnaires et adultes provenant d'animaux (drosophile, souris, poisson zèbre). Une équipe de chercheurs examine les cellules souches afin de mieux comprendre dans quelle mesure elles pourraient contribuer à améliorer la cicatrisation. Un autre groupe examine s'il est possible d'empêcher, après une transplantation de cellules souches, qu'une tumeur se développe à partir de ces dernières. Un autre projet encore se penche sur la question de savoir comment se constitue une cellule souche à partir d'un spermatozoïde et d'un ovule, et quels sont les facteurs qui contrôlent ce processus. D'autres enfin s'efforcent de constituer une sorte de catalogue des différents types de cellules souches présents dans le cerveau. Les projets sélectionnés se concentrent sur les cellules souches présentes dans différents organes et tissus (la peau, le nez), mais aussi sur les cellules du système immunitaire, sur celles qui contribuent à la régénération des muscles cardiaques, des vaisseaux sanguins et des cellules productrices d'insuline. L'un des projets aborde la problématique juridique et éthique du don de cellules souches.

    Coup d'envoi dans différentes institutions Les groupes de recherche qui participent au PNR 63 sont hébergés par différentes institutions académiques: à Bâle (4 projets), à Berne (1 projet), à Genève (1 projet), à Lausanne (2 projets) et à Zurich (4 projets). Le PNR 63 est doté de 10 millions de francs. Les travaux de recherche ont démarré le 1er mars 2010 et dureront jusqu'en 2013. Les personnes intéressées peuvent être tenues informées des progrès des différents projets par le biais d'une newsletter électronique. Inscription sur le site www.nfp63.ch.

    Téléchargement: Liste détaillée des projets sur: www.nfp63.ch > F > Projets

    Le texte de ce communiqué est disponible sur le site Internet du Fonds national suisse: www.fns.ch > F > Médias > Communiqués de presse

Contact: Prof. Bernard Thorens Président du comité de direction Centre intégratif de génomique Université de Lausanne Tél: +41 21 692 39 81 +41 79 768 65 27 E-mail: Bernard.Thorens@unil.ch

Adrian Heuss Chargé du transfert de connaissances du PNR 63 advocacy ag Glockengasse 7 4051 Bâle Tél:+41 61 268 99 99 E-mail: heuss@advocacy.ch



Plus de communiques: Schweizerischer Nationalfonds / Fonds national suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: